Amer et être aimé·e pour qui l'on est vraiment

C'est une chose quand quelqu'un·e te dit : “je t' aime”. C'est une autre chose quand quelqu'un·e est témoin des parties de toi que tu penses être “impossible à aimer”, alors que pourtant il ou elle t'aime toujours.

Quand tu fais tomber le front, la façade, le masque, et que l'on t'aime encore plus.

C'est une chose d'être aimé·e. C’est une tout autre chose que d’être aimé·e pour qui tu es vraiment, pas seulement une image, une idée ou une attente posée sur toi.

Quand tu te sens vu·e, exposé·e à la lumière de l'amour, et que son amour reste constant et sûr. Quand tu as l'impression que tu n'as pas à cacher les parties “sales”, “honteuses”, “malades” ou “indignes” de toi-même, afin de garder cette personne proche de toi.

Quand tu peux te détendre, respirer, laisser tomber ta garde, et être ton soi authentique, sauvage et bizarre avec lui ou elle, sans avoir peur du rejet ou de la punition.

Quand tu te sens tout en leur présence chaleureuse, sans crainte d'être honteux·se, ridiculisé·e, jugé·e ou abandonné·e pour avoir révélé ton authenticité.

Ce n’est pas seulement l’amour que nous désirons ardemment, c’est cet amour inconditionnel féroce qui nous voit vraiment tel que nous sommes : imperfections, difformités, défauts, vulnérabilités, etc... Il voit nos ténèbres, il voit nos terreurs, et il dit toujours oui.

Prenez le risque d'être vu·e. Prenez le risque d'être connu·e. Prenez le risque d'être aimé·e.


Jeff Foster

#citation #enchemin