道 La route chante

Amer et être aimé·e pour qui l'on est vraiment

C'est une chose quand quelqu'un·e te dit : “je t' aime”. C'est une autre chose quand quelqu'un·e est témoin des parties de toi que tu penses être “impossible à aimer”, alors que pourtant il ou elle t'aime toujours.

Quand tu fais tomber le front, la façade, le masque, et que l'on t'aime encore plus.

En savoir plus...

Ces instants messagers, comme des oiseaux se posent sur un fil de ta vie.

Signes de quoi de qui ? Hasards entremêlés de rires quand l'univers te retrouve et tisse au profond de sa toile

une étoile double en ton cœur.

#poésie #enchemin

La porte

Attendant et souffrant, nous voici devant la porte. S'il le faut nous romprons cette porte avec nos coups. Nous pressons et poussons, mais la barrière est trop forte.

Il faut languir, attendre et regarder vainement. Nous regardons la porte ; elle est close, inébranlable. Nous y fixons nos yeux ; nous pleurons sous le tourment ; Nous la voyons toujours ; le poids du temps nous accable.

La porte est devant nous ; que nous sert-il de vouloir ? Il vaut mieux s'en aller abandonnant l'espérance. Nous n'entrerons jamais. Nous sommes las de la voir... La porte en s'ouvrant laissa passer tant de silence.

Que ni les vergers ne sont parus ni nulle fleur ; Seul l'espace immense où sont le vide et la lumière. Fut soudain présent de part en part, combla le cœur, Et lava les yeux presque aveugles sous la poussière.

Simone Weil

#poésie #àvoixhaute

Il faut oublier des mots comme Dieu, la Mort, la Souffrance, l'Éternité. Il faut devenir aussi simple et aussi muet que le blé qui pousse ou la pluie qui tombe. Il faut se contenter d'être.


Etty Hillesum

#citation

ciel de nuages sombres avec une trouée de lumière

mon cœur à nu s'effondre

le ciel se fracture la lumière inonde

avec amour

doucement me soulève


#poésie #photographie #argentique

Les grands feux sont une espèce en voie de disparition. Ils se propagent à la vitesse du vent et de la nuit. Leur souveraineté soumet l’espace. Pareils aux météorites et au désir, leur dangerosité, leur degré de combustion, leur trajectoire sont imprévisibles.

Dévastation. Régénération.

Nous sommes de même nature ; des feux.


Anne Dufourmantelle, L'Envers du feu

#citation

s’apprivoiser, déployer sa liberté, se relier, prendre soin, naître à la vie, la goûter, se donner le temps, le prendre, voyager sur ses terres intérieures, savourer sa fantaisie, créer des chemins, explorer sa légèreté, et sa profondeur, se laisser porter par le souffle, s’éveiller à la parole, engager sa vie, consentir à l’amour, honorer notre dignité, être là


Marie-Laure Choplin

#citation

Cécile Coulon, Alors ce soir

Alors ce soir mon amour je t'écris le plus long des poèmes pour que jamais tu ne nous oublies comme j'ai oublié dernièrement ma sauvagerie.

Les fleurs vont pousser mille fois après ma vie. Dans les fossés, dans les champs, aux rives des barrages, les fleurs vont pousser mille fois.

En savoir plus...

Au risque de l'inconnu

(…)

Au risque des nuits blanches.

Au risque d'écrire à un·e presque inconnu·e une lettre d'amour à partir d'un presque rien qui vous aura traversé dans une fulgurance inconnue de vous jusqu'alors.

Au risque de ne pas cesser de faire l'amour.

Au risque de prier sans le secours d'aucun Dieu, ou même avec.

Au risque de l'amitié, cachée, folle, éperdue, infinie. Pire qu'un amour.

Au risque de l'ennui, et aimer cet ennui sans secours.

Au risque de marcher seul·e dans une ville et attendre que survienne, à cet instant, le sens de toute une vie ; savoir que le lendemain tout disparaîtra.

(…)

Au risque de la joie.


Anne Dufourmantelle, Éloge du risque

#citation

Que viennent en moi les vagues le retrait d'avant l'élan, l'avancée

Que bruisse et danse l'écume sa fraîcheur blanche ce sourire

#poésie