poésie

La porte

Attendant et souffrant, nous voici devant la porte. S'il le faut nous romprons cette porte avec nos coups. Nous pressons et poussons, mais la barrière est trop forte.

Il faut languir, attendre et regarder vainement. Nous regardons la porte ; elle est close, inébranlable. Nous y fixons nos yeux ; nous pleurons sous le tourment ; Nous la voyons toujours ; le poids du temps nous accable.

La porte est devant nous ; que nous sert-il de vouloir ? Il vaut mieux s'en aller abandonnant l'espérance. Nous n'entrerons jamais. Nous sommes las de la voir... La porte en s'ouvrant laissa passer tant de silence.

Que ni les vergers ne sont parus ni nulle fleur ; Seul l'espace immense où sont le vide et la lumière. Fut soudain présent de part en part, combla le cœur, Et lava les yeux presque aveugles sous la poussière.

Simone Weil

#poésie #àvoixhaute

ciel de nuages sombres avec une trouée de lumière

mon cœur à nu s'effondre

le ciel se fracture la lumière inonde

avec amour doucement me soulève


#poésie #photographie #argentique

Cécile Coulon, Alors ce soir

Alors ce soir mon amour je t'écris le plus long des poèmes pour que jamais tu ne nous oublies comme j'ai oublié dernièrement ma sauvagerie.

Les fleurs vont pousser mille fois après ma vie. Dans les fossés, dans les champs, aux rives des barrages, les fleurs vont pousser mille fois.

En savoir plus...

Que viennent en moi les vagues le retrait d'avant l'élan, l'avancée

Que bruisse et danse l'écume sa fraîcheur blanche ce sourire

#poésie

Dans un bourgeon c'est tout l’univers qui se déploie

inonde ton cœur ouvert

#poésie

Douceur des sources de mon enfance à même la terres, les herbes des champs. Cette magie au sortir du sol : dômes mouvants et translucides, éclats ondulés venant d’un mystérieux cheminement au cœur de terre, à cette lumière libéré.

#poésie

Extrait du très beau et profond recueil de Marie-Laure Choplin sur la présence et la méditation chrétienne, Un cœur sans rempart.

#àvoixhaute #enchemin #poésie

A l'écart

de la douleur

une marge de plaisir

à vivre une attente

un meilleur à refaire


Annelyse Simao, À l'échafaudage

#poésie #citation

Ces années à s'éteindre doucement sans le savoir à se fermer peu à peu, subtilement dans un désenchantement du monde

Que reste-t-il de l’enfance, de ses parages merveilleux ? Une vie ouverte et immense, cet horizon où tout est possible

Retrouver l’enchantement du cœur l’évidence du miracle à chaque seconde

#poésie #enchemin

Cétoine au dos craquelé aspire l'eau sucrée les jours fleuris

#poésie