[La politique 2 – La Montgolfière]

J'ai rêvé Qu'en examinant les programmes des candidat·e·s Poutou et son équipe proposaient La location d'une montgolfière

Pour aller au bout de ma démarche politique – et faire rêver les petits - Bien sûr Je passe commande

L'objet arrive sur l'herbe Comme livré par un drone invisible Livraison express Au milieu de la nature

Mon téléphone sonne Et comme si la magie avait décidé de faire crédit pour l'occasion C'est Philippe au bout du fil Qui fait le service après vente Qui demande si tout est bien arrivé Oui oui je réponds Merci C'est une chouette idée

C'est une chouette idée monsieur Poutou parce que vous voyez Là avec des copaines On décortique Les professions de foi L'histoire des partis et leur héritage Les éléments de langage En croisant nos regards avec Les comptes-rendus d'associations Les bilans de mandat Les articles et les entretiens devant la caméra

Bref On fait le taff

Et moi Je devais m'occuper du candidat Macron Je jure que j'ai fait le taff Et que ça m'a rendue triste

Alors Quand j'ai vu votre montgolfière là Je me suis dit Qu'il y avait un peu de magie là-dedans Une magie de l'enfance nécessaire à la politique

Silence Monsieur Poutou a dit qu'il ne comprenais pas J'ai hésité J'ai avalé ma salive Et j'ai développé

Ben En politique il y a une mise à distance des émotions Et je dis pas C'est nécessaire aussi d'être rationnel·le Mais je crois que Les équations froides Laissent de côté la fragilité humaine Le désir Une partie de la vie dans son ensemble Et détruisent lentement La sensibilité Et l'empathie

Ça fait très adulte Parce que ça fait très solide Et très responsable

Mais quelqu'un·e qui remise quelque part son cœur Pour mieux réfléchir Ça me fout un doute

La sorcière Starhawk dit que S'il y avait des crèches A côté des salles de réunion du CAC 40 Sans doute Les décisions prises seraient Disons Au moins pensées sur un temps plus long

Enfin je pense Que les adultes sont tous des enfants Et qu'à l'oublier On se leurre et s'ampute D'une partie de notre identité

On ne s'émeut plus D'un animal qui souffre D'une main gercée tendue dans la rue D'une morte qui aurait dû être sauvée D'un oiseau et d'un arbre et d'une terre Qui expirent meurent et disparaissent

On ne soutient plus le regard De notre propre disparition Ni même De l'enfant que nous étions

Alors Votre montgolfière là monsieur Poutou Avec son tissu rouge – j'espère que tout le budget du NPA n'y est pas passé - Elle est précieuse Comme un momento mori Comme une note au futur “Penser un jour à réenchanter le monde” – ou au moins les frontières de France Puisque frontières il y a -

Votre montgolfière elle aide à prendre de la hauteur À voir au-delà de la mosaïque des champs En monoculture

Bref Votre montgolfière a la magie de l'enfance nécessaire à la politique

J'entends qu'il hoche la tête – incroyable ce que l'on peut entendre dans un rêve – Qu'il dit Je comprends On se remercie une dernière fois On raccroche

Et je me dis Que c'est ça que j'essaie de faire avec la poésie De mettre sur le monde Des mots naïfs crédules légers Des mots qui cassent un peu l'assurance D'une pensée qui se croit aussi sérieuse et responsable Que ce banquier de père dans Mary Poppins Ou cet autre père comptable Dans Peter Pan Ou cette sale sorcière d'Ombrage Qui torture jusqu'au sang Un Harry Potter adolescent – et en souriant -

Que chacun·e trouve sa montgolfière Trouve la légèreté brûlante Du feu et de l'air

Que chacun·e rende à la dite “politique” Les couleurs de l'arc-en-ciel Ou la nuit noire de l'anarchie Tout Tout pour remplacer ces pauvres couleurs pastel Qui jettent un regard pâle Pressé Et sans émotion Sur le monde