Linux et DirectX 12 ?

Pourquoi cela ne va rien changer. Explications de texte.

Microsoft a annoncé récemment avoir développé une version de DirectX12 pour Linux dans son environnement de virtualisation WSL. Cela permet notamment à Microsoft de se passer de serveur X pour faire tourner des applications graphiques pensées pour Linus, avec des exemples de Nautilus tournant sur WSL.

Implémentation de DirectX12

À mon avis cela ne va rien changer ou à la marge.

Pour que des applications DirectX 12 tournent sous Linux (en natif) il faut bien plus que seulement la pile graphique. Là, c'est une implémentation dans WSL (2.0) d'une couche graphique qui vous permettra la même chose que si vous faisiez du PCI Passthrough avec Xen ou autres : les performances graphiques de l'hôte à portée de main dans une machine virtualisée (avec le VGA-Passthrough cela se fait grâce à deux cartes graphiques ou chipset graphiques). C'est pour concurrencer toutes les solutions de virtualisation concurrentes (VirtualBox, Xen, KVM, QEMU, Bochs...) et c'est directement en lien avec la stratégie de Microsoft et (feu) VMWare.

Pour de la rétro-ingéniérie et apprendre un peu plus du fonctionnement de DirectX 12, oui, ça peut aider des projets comme Wine ou DXVK, notamment pour la résolution de bugs graphiques, et encore voir si cette version n'est pas spécifique à WSL (avec des éléments qui ne permettraient pas la compilation directement sur un Linux sans passer par WSL).

Pour le reste (réseau, inputs, audio...), ça ne va pas révolutionner les choses.