AMD et Linux, part 2

Mais pourquoi revenir chez AMD ?

Après mon historique personnel, jalonné de soucis entre moi, mes OS (Windows et Linux) et mes cartes graphiques ATI/AMD, voici que je reviens chez AMD ! Radeon 5500XT

Linux et l'open-source

Les fans d'Intel le savent bien, quand des pilotes sont open-source, ils sont directement intégrés dans le noyau du système. C'est un des gros avantages par rapport à Windows qui lui faut toujours des pilotes anti-datés à mettre à jour et parfois sujets à incompatibilités diverses selon la version de Windows, ou celle du pilote. Linux n'a pas ces soucis avec ses pilotes open-source car ils sont directement intégrés à son noyau. Dès que le système se met à jour, il met aussi à jour ses pilotes, automatiquement, aucun soucis de versions, d'incompatibilités, tout se passe de manière transparente, et totalement invisible pour l'utilisateur. La version du noyau peut être mise à jour avec celles du système et profiter ainsi des nouvelles performances. Un vrai confort au quotidien ! OpenSource Ceci posé, pourquoi est-ce que j'en parle pour AMD, le frère ennemi d'Intel ? Parce que depuis quelques années, AMD s'est investi dans les pilotes open-source sur Linux, et a même embauché des ingénieurs pour ce faire. Depuis les cartes graphiques RX (480 à 580 et leurs dérivées), les pilotes open-source AMD sont capables des meilleures performances face aux pilotes propriétaires de... AMD ! Alors parfois, certaines cartes très récentes sont mal supportées par le pilote open-source, comme ce fut le cas des premières cartes Navi, mais des correctifs rapides (en moins de 2 semaines) ont été apportés aux noyaux des différentes distributions Linux. Manjaro en a profité rapidement car les noyaux sont plus récents et se mettent à jour très rapidement, mais les autres distributions aussi avec des “backport” vers des noyaux plus anciens (en gros, on patche le noyau plus ancien pour qu'il profite du nouveau support matériel ou de corrections de bugs). Dans tous les cas, les récentes cartes sont toujours supportées par les pilotes propriétaires le Radeon Software for Linux.

Vulkan et Navi dans un bateau

AMD est connu pour décliner ses technologies sur plusieurs générations. Ce fut le cas pour les cartes GCN, à partir des Radeon HD7000 et suivantes, jusqu'aux Vega (qu'on retrouve dans les Ryzen avec partie graphique) et Polaris (RX4XX et RX5XX). Aujourd'hui, les cartes à base de Navi utilisent une nouvelle technologie, RDNA, conçue pour durer plusieurs générations. AMD et le GCN AMD a un gros retard sur Nvidia dans le domaine des cartes graphiques et notamment sur le haut de gamme. Aujourd'hui, les RTX dominent le marché depuis leur sortie. Mais l'apparition de la gamme Navi est en train de changer les choses. D'une part les performances sont au rendez-vous, mais en plus, l'efficacité énergétique, le point faible des cartes de la gamme RX et Vega est en gros progrès. La carte Vega 64, par exemple, était un véritable monstre de chauffage par excellence (jusqu'à près de 380W en pic !). Vega Watts À performances équivalentes, les Navi s'en sortent beaucoup mieux que leurs aînées, même si la comparaison avec Nvidia est encore, sur ce point, à l'avantage des verts. RX VS Navi Ensuite, les pilotes open-sources atteignent en ce moment des performances étonnantes, meilleures que Windows sur des jeux Windows. Une belle base pour la suite des séries Navi basées sur les évolutions de RDNA ! En plus, des nouveautés comme ACO promettent encore un boost de performances notable avec Vulkan !

Mon choix

Mon choix se porte sur la RX5500 XT. Pourquoi ? Pour des questions de prix en premier, mon budget actuel ne me permet pas de dépenser 500 ou 600€ dans une carte graphique. J'avais dépensé 200€ pour ma GTX970 c'est à peu près ce que j'estime pouvoir dépenser pour une CG sur mon PC. Question de performances aussi, j'ai un écran FullHD 60Hz performant et je ne compte pas en changer d'ici là. Les performances graphiques de la carte me semblent suffisantes (un peu meilleures qu'une GTX970) et aussi parce que je compte changer le reste de ma configuration vieillissante mais pas pour tout de suite.

Et dernier argument, je suis actuellement sous Pop_OS, un système qui me plaît beaucoup mais j'aimerai tester, utiliser, et adopter Manjaro, notamment parce que la distribution est une “rolling release”, c'est-à-dire qui se met à jour constamment avec les derniers paquets de la distribution, les derniers noyaux stables, les derniers logiciels...

Avec un PC et une carte Nvidia (et ses pilotes propriétaires) ce serait de l'expérimentation hasardeuse. En effet les pilotes propriétaires de Nvidia ont la fâcheuse tendance à ne pas accepter les derniers noyaux du système et provoquer ce que l'on appelle des “black screen”. La distribution ne peut pas afficher l'interface graphique et renvoie sur une invite de terminal des plus austères. Il suffit alors de revenir à une version antérieure du noyau pour redémarrer son interface graphique. J'ai pu expérimenter cela avec une Ubuntu Studio et des noyaux temps réel que j'avais trouvé pour diminuer la latence audio. On va éviter ça

Bon, par contre, j'ai un vrai soucis. La carte n'accepte pas les Bios Legacy et ma carte mère n'a qu'un Bios Legacy... Le test de la carte est reporté le temps que je me décide entre acheter d'occasion une carte mère AM3+ avec Bios UEFI (ça se trouve aux environ de 80-90€), ou une upgrade plus complète (carte mère AM4, RAM, CPU Ryzen 5), et là, c'est plutôt de l'ordre de 400€...