AMD et Linux, part 4

Le retour de la série !

Nouvelle saison ? Après avoir expliqué mon choix puis vous avoir montré que l'installation est plutôt simple, voici quelques retours d'essais divers et variés que j'ai pu faire.

Y-a-t-il un pilote dans l'AMD ?

Oui ! Dans le noyau (ou kernel) de son Linux. Les pilotes étant open-source, ils sont directement intégrés dans le noyau du système, de sorte qu'il se met à jour directement avec tout le système. Vous n'avez plus à vous en soucier !

AMD

Sauf que...

Comme ce sont des pilotes open-source, et même s'ils sont développés par des employés de chez AMD, ils peuvent avoir quelques soucis, notamment sur les cartes récentes. Un peu comme dans mon précédent article avec le PPA expérimental lors de l'installation de CoreCTRL. On peut alors se dire qu'il est intéressant de faire appel aux pilotes propriétaires AMD pour les remplacer et avoir un support plus efficace de son matériel.

pilote

DKMS, noyau et pilote sont dans un avion... qui pilote ?

Le noyau ! Seul lui, avec sa bonne version peut permettre aux pilotes propriétaires de bien fonctionner. Pour cela les pilotes doivent supporter des versions du noyau spécifiques (souvent pas les derniers, et souvent les versions stables). Pour ce faire, ils font appel à DKMS pour construire le module permettant au pilote de s'installer dans le noyau. C'est pourquoi, les pilotes propriétaires Nvidia peuvent faire des erreurs DKMS lors de l'installation sur un noyau inconnu des pilotes. Et bien c'est le même soucis ici avec AMD ! Et c'est le soucis que j'ai eu lorsque j'ai voulu tester les pilotes propriétaires AMD.

noyau

AMD-GPU-PRO et PopOS 20.04

Bon déjà, PopOS est une super distribution, que j'ai plaisir à utiliser tous les jours sur mes PC. Ceci étant dit, voici une expérience malheureuse. Le pilote AMD-GPU-Pro est le pilote propriétaire d'AMD pour ses cartes graphiques. Lors de sa dernière mise à jour, il permet son installation sur Ubuntu 20.04. quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'il ne reconnaissait pas mon OS. Bon, ça se corrige assez facilement en allant dans le script (un bête fichier texte), et ajouter “pop” à la ligne où Ubuntu et Mint sont cités.

PopOS

Ensuite, normalement, et puisque ce soucis est arrivé à d'autres, ça fonctionne... Et bien non. La version du noyau proposée par PopOS n'est pas reconnue par l'installateur du pilote. En fait, tout s'installe mais pas complètement, DKMS m'indique des erreurs de module non installé car le noyau n'est pas le bon. Dans ces cas là, pas de panique, ne surtout pas redémarrer, il faut désinstaller les pilotes, et tout fonctionne.