Sarita A

Source infinie d’amour

Source infinie d’amour Au cœur de soi T’accueillir te bercer Comme une mère en son sein

En savoir plus...

Mon cœur tenté

Mon cœur tenté tentera-t-il son envol ? En tinte de titan, titanesque gonflé De son propre teint Le tintamarre ne le tente plus Il entend tinter de son propre ton

En savoir plus...

Cœur Apprendre

Cœur à prendre Demande au cœur d’apprendre De ne plus être un cœur à prendre

En savoir plus...

Mon ventre se serre à chaque pensée pour toi

Mon ventre se serre à chaque pensée pour toi Je te sais seul moi qui me sens si seule Ton image ressurgie réveille des songes enfouis Que faire avec tout ça que faire de ces émois

En savoir plus...

Image

Quand Cascades rime avec confinement

A chaque effleurement de roches, des vaguelettes dansantes Le fracas succède aux mélodies ruisselantes de ton cours sinueux Tendre librement son oreille au chant de la grive musicienne Ouvrir joyeusement ses yeux à la bergeronnette sautillante

Accorder humblement le silence à l’écureuil grimpant Ici découvrir le passage ou la création d’un lutin Dans ce monde comme étonné d’un tel calme naturel Je ris je cours je danse je m’émerveille

S’arrêter, regarder, écouter Sentir, ressentir, respirer De tout son corps de tout son cœur Présence de l’instant offert

Assise au pied de ta cascade Pur émerveillement, oui, un pur émerveillement seule, le soleil dans le dos, apportant à ta chute sa couleur arc-en-ciel.

Sarita 14/04/21 Sur le chemin du Hérisson

#poésie

Les luminescences printanières se mêlent aux dernières gelées régal des yeux et du cœur, bercé du doux chant des oiseaux une pointe d’ivresse des odeurs entrelacées de cardamines, pimprenelles et leurs cousines. Les saisons passent en nos cœurs aussi, à chacune ses lumières. Sarita 11/04/21 #pensée

Les vagues me portent

Les vagues me portent en haut et en bas Tel un fétu de paille j’ai perdu mon ancrage Arrachée par la horde des émotions à mon île secrète Je perds le fil de ma vie le fil de mon histoire

Pourtant au fond de mon cœur reste un coin sauvage Tissé de mon être profond le plus inébranlable

Sarita 06/04/21 Célébrer la vie encore et encore, jusqu'au delà de l'étincelle dernière, à la manière des étoiles, qui éteintes déjà depuis longtemps nous diffusent encore leur lumière.

#poésie #pensée

Regards tronqués

Regards tronqués Regards rivés Derrière l’écran je suis à cran

En savoir plus...

Ces écrits perdus

Ces écrits perdus Égarés, les chercher. Introuvables disparus Impossibles à remémorer.

En savoir plus...

La graine sommeille

Enfouie, cachée dans un recoin desséché elle attend. Combien de temps ? Combien d’années ?

En savoir plus...