Sarita A

Plume des mots plume des âmes

Je m’envole par la plume Pour des mondes merveilleux Je m’envole par la plume Pour des mondes inconnus.

Tu guides ma main pour un grand vol de papier Un grand saut dans l’espace Sans frontières intérieur extérieur s’y rejoignent sans limite Dans le tout dans le rien J’embarque pour cet envol.

Aux mondes des joies Aux mondes des peines A ceux d’ici-bas A ceux au-delà.

Tout devient possible.

Sarita 17/01/21

#poésie

Je me suis penchée.

Je me suis penchée, tu es parti. Je m’suis allongée, t’étais parti.

Depuis longtemps tu l’attendais Le grand départ que tu t’offrais.

Je t’ai serré je t’ai aimé J’t’ai regardé et j’ai pleuré.

Fallait te lâcher pour vraiment t’aimer Fallait me lâcher pour vraiment m’aimer.

Prendre son envol au chemin des âmes. Des âmes incarnées des âmes célestes.

Chacun son chemin, son chemin d’amour Quitter les jugements les jamais toujours.

Enfin libérés chacun son envol Volutes de vies dessinent leurs vols.

C’est cette harmonie telle une œuvre d’art Que distance et temps à nos cœurs font voir.

Je n’ai qu’à m’asseoir, plus qu’à regarder Enfin savourer la beauté volupté.

Entrelacement des âmes cœurs corps vies De toute cette histoire qui tout relie.

Si rien n’existe si tout existe Juste se poser admirer l’artiste.

Magie de la vie magie de la mort De les célébrer c’est notre ressort.

Enfin réunis en notre regard Ouvrir les bras à ce mot « départ ».

Sarita 17/01/21

#poésie

Dans ma bulle

Dans ma bulle avec mes joies et mes peines je t’ai rencontrée. Rencontre de nos sphères de nos corps. Frôlement reconnaissance entrelacement de nos histoires de nos chairs. Douceur mouvement harmonie. Mouvement spiralaire du fil de nos vies ici, ailleurs. Comme la lune donne aux hommes de par le monde sa lumière et son absence toujours présence toujours présence.

Sarita 08/20 Pour Flo/Aya

#poésie

Cada día esperándote

Cada día esperándote es un día más cerca de ti. Sueño con esos brazos que son tuyos, de los míos que abrazan tu cuerpo. Esos abrazos amistosos de los que escribimos y escribimos. Tiernos, suaves, lindos, largos, … Son para mi alma y mi corazón como tiernas acaricias, que me mecen en la dulzura y la alegría. La alegría en la vida no me falta, pero compartirla y recibirla no puedo decir « no », quiero decirle « si », aun llamarla. Hay cosas que nunca son de demasiado.

Sarita 14/01/21

Il y a des rêves qui nous tiennent, se défont, et s'en vont. Reste le souvenir, le bon.

Chaque jour où je t'attends

Chaque jour où je t'attends est un jour plus près de toi. Je rêve de ces bras qui sont les tiens, des miens qui embrassent le tien. Ces embrassades amicales desquelles on écrit et on écrit. Tendres, doux, agréables, longs, ... Ils sont pour mon âme et mon cœur comme de tendres caresses, qui me bercent dans la douceur et la joie. La joie ne me manque pas dans la vie, mais la partager et la recevoir, je ne peux pas dire “non”, Je veux dire “oui”, et même l'appeler. Il y a des choses qui ne sont jamais de trop.

Amour en acrostiche.

J’aimerais tellement au travers de nos corps Te proposer un voyage pour des terres nouvelles Rencontrer là-bas nos cœurs et nos âmes Bientôt toujours jamais, le temps n’existent plus.

Sarita 09/01/21

#poésie

Quiero dejarme dentro de tus brazos

Quiero dejarme dentro de tus brazos Y viajar hasta las estrellas De esos viajes tan lindos y suaves Que a veces cuando volvamos Nos quedamos ya un poquitin en las nubes.

Salirse juntos para el mundo de los sueños Entre las fronteras, del francés y del castellano, de Francia y de Suiza, de lo real y del sobrenatural. Un lugar nuestro que ya no existe, que tenemos que inventar, que descubrir.

Largos paseos allá nos podremos ofrecer. Mirando tanto paisajes inmensos como la infinitud de los detalles de una flor rara. Antes de que podamos intentar tanta experiencia usando nuestros cuerpos, nos espero conocerla usando nuestros sueños. Que bueno ya está aprovechar tal sabor.

Sarita 09/01/21

#poésie #castellano

Mon cœur est en émoi

Mon cœur est en émoi Mon corps est aux abois. Une larme se fond De mon œil elle descend Goutte sensuelle qui perle sur mon sein Se risque à descendre encore un peu plus loin Je la sens qui doucement s’approche En mon fort intérieur glisse telle une caresse suave. De mon sexe entrouvert aux œuvres de ton monde Elle parvient suavement A me porter aux nues D’un désir assez doux assez fou Pour m’envoyer en l’air en explosion de joie.

Sarita 09/01/21

#poésie #érotique

J’aimerais aimer, aimer à nouveau.

J’aimerais aimer, aimer à nouveau. J’aimerais t’aimer,t’aimer c’est nouveau. Je me prends dans mes bras Je ferme mes yeux tout bas Alors je pense à toi.

Je fonds dans l’étreinte chaude de tes bras Une lumière fuse cœur qui bat tout bas Tout doux il me porte si loin déjà.

Je ne sais si je l’ose poursuivre ce rêve là. Au monde des songes peut-être y restera.

Et si je crie te crie ces mots tous bas Et que jamais ne viennent les ébats ?

Que de questions en mon cœur en mon corps. J’ose l’ouvrir un peu plus encore ? La porte oui quelle porte ? La rencontre qui me porte ? Ou le fantasme qui l’anaphore ?

Des mots de feu brûlent en mon sein Les lâcher nous ferait-il du bien ? Je ne l’ose je le crains Mon intime qui me crie va Aussitôt me tire ici bas.

Comment choisir entre désir de fusion Volonté de roc qui m’appelle à raison ?

Lâcherai-je les loups de mon cœur en leurs courses sauvages ? Laisserai-je mère prudence à mon accastillage ?

Sarita 08/01/21

#poésie

J’ai envie de te dire…

J’ai envie de te dire... Mais je ne te connais pas Ne connais que tes mots Qui s’emportent en mon cœur

J’ai envie de me dire... Mais, je ne me connais pas ! Ne connais que ces mots Qui sortent de mon cœur

Nous ne sommes qu'illusion ou presque tu touches ma corde sensible avec tes mots je touche ma corde sensible avec mes mots

Et toi ?

Enfin je vais savoir Moi qui ne sais rien que prendre ce voile qui m’égaye et m’enveloppe.

Enfin tu vas savoir Peut-être tu sais bien? que prendre ce voile qui t'égaye n'est qu'enveloppe.

Car voilà bien ma crainte que de me fourvoyer en un trouble d’amour qui n’aurait pas lieu d’être.

Sarita 06/01/21

#poésie

Blocage à tout péter

Je n’en peux plus de ce blocage ! Je n’en peux plus de ce saccage !​

Envie de tout casser Envie de tout embrasser​

De trop d’énergie à crier De trop d’amour à donner​

Lâcher le corps amoureusement dans la danse Lâcher les yeux dans la neige, en transe Parler au chamois Se perdre en émois​

Danser Cogner Marteler Voler Effleurer Son propre corps saisir comme une offrande Abandonnée aux nymphes du désir Exploser Lâcher Suer Espérer

Rêver Toucher Caresser​

Craquer.

Pauvres mots comment vous convoquer C'est par horde que j'aimerais vous libérer pour dire mes maux Mal de donner si peu​

Sarita 06/01/21

#poésie