lareinedeselfes

Comme IRL, tout n'est pas rose sur le Net.

Petites réflexions un peu en vrac

Je suis un peu une bisounours en règle général. J'ai tendance à d'abord chercher le bon dans les gens. Parfois, je ne le vois pas. C'est comme ça, il y a des personnes qui dénigrent toujours tout en bloc. Mais, après tout, c'est leur problème et pas le mien. Je trouve d'ailleurs plus difficile de les repérer dans la vie de tous les jours que sur les réseaux sociaux. Peut être parce que sur le net on peut les lire avant d'avoir une interaction avec elleux. Où alors, parce que je me mets des œillères, ce qui est tout à fait probable, je filtre les gens qui me suivent sur mes comptes de réseaux sociaux. Ce n'est pas pour rien que j'en ai en mode privé uniquement. Après tout, sur le net ce sont des gens qui écrivent, je ne te parle pas des bots, même si pour le faire il a fallu une personne derrière. Dans la vie, je peux assez vite m'agacer quand on critique bêtement un ou une de mes proches. Quand je dis bêtement, je veux dire, pour ce qu'il est personnellement. Bien sûr iel a des défauts, comme moi j'en ai. On peut les nommer sans difficultés et voir ses qualités. Un autre truc, je n'ai pas de difficultés avec les gens qui ont de l'argent, j'en suis heureuse pour elleux. Ma grande difficulté, ce sont ces personnes qui veulent te faire changer d'avis parce que le leur est le bon. Faire découvrir qu'il existe d'autres voies est une bonne chose. Mais il y a manière et manière de le faire. La personne en face a souvent besoin de temps pour entendre, assimiler les informations. La promptitude des réponses sur le Net peuvent parfois faire fuir. C'est bien dommage, car, il y a des gens bien qui s'y trouvent, parfois cachés par d'autres que je ne qualifierai d'aucun mot, car tout le monde peut changer, et qu'un qualificatif peut coller à la peau.

L'aventure d'une Noob

Je ne suis aucunement issue du monde informatique. Juste une utilisatrice lambda d'internet. Je n'y connais rien en langage de toute sorte, il me faut des heures et des heures pour comprendre et faire un truc. J'essaie, et quand j'ai un tout petit peu compris j'aide les autres. Et comme j'ai rencontré des gens qui m'ont aidé, j'ai aussi envie qu'ils viennent expliquer ce qu'iels m'ont dit. Je n'ai pas le vocabulaire et toute la compréhension du machin pour le faire. Mais avec ces gens là, j'ai compris un peu. Pas tout, mais à chaque fois un peu plus, à mon rythme. Et je peux vous dire que ces gens là, n'ont jamais été méprisants avec moi. Iels m'ont accompagné, répété ce qui avait déjà été dit. M'ont laissée le temps de faire des erreurs sans me traiter de nulle. Et lorsque j'ai parlé d'#EntréeLibre , je n'ai eu que des encouragements. Et pourtant, je suis persuadée que cela devait finir par être casse-pieds de voir mes essais d'affiches, d'écrits...

Alors je commencerai ce Write par un grand Merci à mes mastopotes d'être là et de me supporter dans tous les sens du termes.

Qu'est ce que je fais

J'ai commencé à utiliser Internet en 2009 lorsque ma fille a eu un ordinateur. J'ai donc fait comme tout le monde. Puis, en 2013, lassée d' avoir des virus sur mon ordinateur, j'ai cherché un autre bidule que Windows et j'ai découvert Ubuntu. Il m'a fallu quelques temps pour faire le grand saut, puis j'ai demandé à un de mes fils de trouver une solution pour que ce soit ça sur l'ordi. Il a gravé sur un disque et l'a mis sur l'ordi. À l'époque, je n'avais aucun mot pour désigner l'OS et l'iso. Puis j'ai découvert sur Face Book qu'il y avait un groupe à Quimper qui parlait de Linux, ce truc que je venais de découvrir et qu'en plus ils distribuait des ordinateurs aux gens qui n'en avait pas. Cela se passait au Centre des Abeilles et j'ai voulu faire partie de cette belle histoire. C'était en octobre 2016. Je suis donc devenue bénévole au centre. Et au fur et à mesure, j'ai eu envie de faire d'autres choses.

Historique d'EntréeLibre

Tout débute par mon envie de fêter les 10 ans des distributions d’ordinateurs par le centre des Abeilles https://www.centredesabeilles.fr/dons-dordinateurs-et-redistribution/ et d’accompagner les gens vers de l’information sur le numérique et de la découverte du Libre. La première édition a donc eu lieu en août 2019. Cela avait été une belle réussite. Avec des gens venus d’un peu partout pour animer et assister aux conférences et ateliers.https://iloveframasoft.frama.site/.

Cela a été une histoire merveilleuse pour moi. Ce partage, avec des gens que je connaissais depuis 2 ans sur masto et d'autres depuis plus longtemps sur Diaspo.

Le Contexte d'#EntréeLibre2

Je ne pensais pas du tout réorganiser un autre événement de ce style. Cela demande énormément de préparation et d’investissement personnel. Mais voilà... le confinement est passé par là. • Nous avons tous du utiliser des logiciels de visio-conférences. • Certains, d’entre nous ont eu toutes les peines du monde à aller sur des sites internets. • Il a fallu utiliser ces outils par obligation. • Ne plus se voir qu’au travers d’un écran. Alors, en discutant avec des gens, je me suis dit qu’il fallait qu’un deuxième EntréeLibre voit le jour . Pour que nous puissions apprendre, se voir, faire des choses ensembles. Pour que nous ne soyons pas que des pixels ou des ondes audios.

Le Projet

Encore une fois, mes camarades du Fédiverse (les réseaux sociaux libres et fédérés), ont répondu à l’appel. Et cette fois ci, encore plus nombreux, ils sont 35 à se déplacer pour animer conférences et ateliers . Cela va permettre d’être encore plus efficaces pour ces derniers. Mais cela va aussi demander 2 fois plus de frais en nourriture, hébergement et remboursement de frais de transport. 25 personnes viennent de partout en France (Lyon, Dijon, Montpelier, Paris, ). Les autres viennent de plusieurs département Bretons (22, 35 ) et nous en avons aussi du 29 ( Roscoff, Concarneau, Plobannalec et Quimper). Cet événement est l’occasion de rassembler des novices du Web, mais aussi de faire se rencontrer, sur un projet, des gens qui se connaissent au travers du net et qui désirent mettre leurs compétences au service des autres.

Le Contenu

Toutes les personnes qui vont intervenir sont des personnes qui discutent avec moi sur mon compte privé mastodon. Julie et Stéphane m'ont proposé d'autre noms, de femmes surtout. Mais ... Je ne les connaissais pas. Et comme toute la préparation se fait sur du bénévolat, que je ne suis pas une pro, que je bafouille quand il faut prendre la parole pour les présenter. Je préfère que ce soit des gens qui connaissent tous mes manques qui interviennent. Ce sont des personnes qui m'ont toujours soutenue et aidée quand je n'arrivais pas à faire quelque chose sur Internet.

I. le matin, des ateliers axés sur le public enfant à partir de 10 ans.

Cet espace est né dans ma tête, après la rencontre de quelques parents cherchant des ateliers pour enfant expliquant le code. Et puis d'autres m'ayant demandé des ressources afin d'amener leurs enfants à protéger leur vie privée.

• D.I.Y. Kit soudure console open source découvrir comment fonctionne une console en assemblant les pièces soit-même. par Audric Gueidan

• Vie Privée Expliquer aux enfants comment protéger leur intimité numérique. Par Julie Brillet

• Scratch Créer des jeux, des histoires, des animations. Par Les portes logiques

• Avatar 5 (14 ans.) Création d'avatar pour fabriquer des identités virtuelles Par Les Portes Logiques

• « Découvre du code avec les pieds — Visages, fracture numérique et prosopagnosie » Adultes /ados Sous forme de jeu collaboratif pour démystifier le code de page web, apprendre en faisant, comprendre les mécanismes de l'attention, de la notation, du « numérique » par l'expérience vécue. Atelier jeu de scène https://notecc.frama.wiki/atelier:faceblind_facial_reco Par Xavier Coadic Et Ewen

II. L’après midi ce seront des ateliers plus tournés vers des adultes. Sans être fermés aux enfants en âge de s’y intéresser.

• Débat en cercle Samoan sur la vidéo-surveillance, le fichage, la technopolice.  https://xavcc.frama.io/rennes-echographie-technopolice Par XavCoadic et Ewen

• Arpentage Lecture collective d'un livre documentaire Par Julie Brillet

• Mobilizon Mobilizon est l'alternative libre et décentralisée aux évènements et groupes Facebook mais aussi à Meetup ou Eventbrite.

• Outils collaboratifs Savoir quel jour convient à tout le monde pour qu'on se retrouve, sans être obligé de s'appeler, se rappeler, parce que, non, ce jour là, bidule n'est pas là. Pouvoir faire en commun un courrier sans s'envoyer trente six mails. Nous avons pleins de bonnes raisons de pouvoir utiliser des outils comme cela. * Découverte d'une plate-forme auto-hébergée de stockage de fichiers et d'applications dans le “cloud” (Nextcloud) * Prise en main des outils libres présentés par l'association Framasoft et dérivés * Présentation des CHATONS https://chatons.org/

• Découvrir PeerTube PeerTube est l'alternative libre et décentralisée aux plateformes vidéos, qui donne accès à plus de 400/000 vidéos proposées par 60/000 utilisateur·ices et visionnées plus de 15 millions de fois. Par Angie Gaudion

• Café vie Privée Savoir se protéger ; la force des mots de passe ; Faire des sauvegardes… Par Maïtané et Audric

• Contribatelier Je rêvais de pouvoir proposer des Contribateliers, ces moments de partage où l'on découvre et contribue à des logiciels. Je suis bien contente qu'il puisse être proposé lors de cet événement. Par Angie et Maïtané

• Fenêtre sur le Libre Cet atelier a plusieurs objectifs. Accompagner les gens sur les outils qu'ils utilisent, répondre à leurs besoins du moment. Un peu comme ce que je fais au centre, sauf que moi, Ya plein d'outils que je ne sais pas bien utiliseret que cela demande du temps de recherche avec la personne. ;)

Par Tadorne

Pour seconder les animateurs des ateliers, plus d’une dizaine de bénévoles (toujours des mastopotes) y participeront. Cela afin d’éviter le débordement de questions et d’être réactifs sur les demandes des personnes venant aux ateliers.. De plus, ces dernières(adultes ou enfants) auront accès librement à des ordinateurs configurés avec une distribution sous Linux (PrimTux), faite pour les enfants, avec des logiciels de jeux éducatifs.

III. On y trouvera aussi des conférences

Quand j'ai commencé à me poser des questions sur internet, la première chose que j'ai retenue était “le digital se fait avec les doigts et le numérique avec un ordinateur.” et la seconde, qu' Internet et le Web c'est pas pareil. Le résultat est que c'est un peu compliqué tout ça pour la majorité des personnes qui sont obligées d'utiliser un ordinateur avec leurs doigts. ;) Du coup, ici on va essayer de comprendre des trucs avec des gens ...

Sinon, j'ai entendu dire que pendant le confinement il y avait des moments où – C'était difficile d'avoir Internet. Les tuyaux étaient bouchés ? – Que certaines applications laisser fuiter nos données personnelles. Bref, c'est pas simple tout ça !

• L’Internet pendant le confinement Par Stéphane Bortzmeyer

• Penser le Numérique Par Maxime Guedj

• Comment le téléphone vous enferme mini conférence en introduction d’un atelier sur les téléphones portables Par Denis Dordoigne

• Altérité et internet Par Augier et Greenman

• Comment faire avancer un numérique qui prend soin des humains mini conférence en introduction d’un atelier pour démontrer que cela existe Par Maïtané Lenoir

• Comment la science fiction rejoint la réalité Par Stuart Calvo

• Libre et serein sur Internet Par Maïtané Lenoir

• Jeux vidéos libres Par J.B.

• Pourquoi les professionnels de la santé interpellent l'état Par Djelouze

• Internet d’hier à aujourd’hui et son impact sur le climat Par Tristan Nitot

Les Changements par rapport à EntréeLibre 1

Des ateliers pour les enfants. 4 jours consécutifs. Une amplitude horaire plus importante, pour permettre aux gens qui travaillent de pouvoir venir un peu. Plus d’animateurices pour les ateliers. Plus d’ateliers. 40 personnes vont intervenir sur les ateliers et les conférences au moins une fois. Sans compter les bénévoles du centre qui passeront filer un coup de main. 35 personnes seront là quotidiennement. 35 qui viennent de toute la France.

Mais c'est quand, et où ?

Cela devrait se passer comme la dernière fois au Centre des Abeilles à Quimper dans le Finistère https://www.centredesabeilles.fr/. Du 28 au 31 juillet 2021. Mais cela uniquement si on réussit à avoir assez de sous pour accueillir tous ces bénévoles correctement. Je ne veux pas que cela leur coûte de l'argent de venir. Et évidemment si la situation sanitaire le permet. Si tu le peux et que tu trouves que ce projet devrait aboutir, sache que nous avons fait un appel au don sur https://www.helloasso.com/associations/centre-des-abeilles/collectes/entreelibre-2 Bonne journée à toi !