Quelques ressources que j'apprécie sur la #CNV (communication non violente, consciente, vivante…) :

En savoir plus...

Douceur des sources de mon enfance, à même la terres, les herbes des champs. Cette magie au sortir du sol : dômes mouvants et translucides, éclats ondulés venant d’un mystérieux cheminement au cœur de terre, à cette lumière libéré.

#poésieprose

Extrait du très beau et profond recueil de Marie-Laure Champlain sur la méditation chrétienne, Un cœur sans rempart.

#àvoixhaute #enchemin #poésie

A l'écart

de la douleur

une marge de plaisir

à vivre une attente

un meilleur à refaire


Annelyse Simao, À l'échafaudage

#poésie #citation

sourire enfant

L'enchanté (tirage argentique)

#photographie

Ces années à s'éteindre doucement sans le savoir à se fermer peu à peu, subtilement dans un désenchantement du monde

Que reste-t-il de l’enfance, de ses parages merveilleux ? Une vie ouverte et immense, cet horizon où tout est possible

Retrouver l’enchantement du cœur l’évidence du miracle à chaque seconde

#poésie #enchemin

Image

Bifurcation (tirage argentique)

Parfois ce choix d'un chemin, deux branches s'éloignent au delà du feu

#photographie

«Le zen et l'art de tomber amoureux», notes à partir du livre de Brenda Shoshanna.

couverture du livre

#notesdelecture #enchemin

En savoir plus...

Un jardin fou

Au cœur de notre exil, nous avons su garder la force du désir qui nous lie au delà de nos épuisements, de nos peurs.

La certitude d’être tienne me permet de m’ouvrir, d’oublier mes craintes, de les laisser s’envoler.

Échappons-nous, lovons nous l’un en l’autre dans le rouge de nos cœurs pour souffler encore sur le brasier de nos âmes.

Chacun de tes sourires abandonne, à son insu, une bribe de toi en moi. Ces bribes sont devenues un jardin fou, une forêt où chaque arbre porte un souvenir de nous. Je m’y promène à ma guise, toujours ébloui par ces instants passés ensemble et par l’espérance de ce qui nous reste à vivre.

Rêves oubliés, Léonore de Récondo

#citation

Des feux

Les grands feux sont une espèce en voie de disparition. Ils se propagent à la vitesse du vent et de la nuit. Leur souveraineté soumet l’espace. Pareils aux météorites et au désir, leur dangerosité, leur degré de combustion, leur trajectoire sont imprévisibles.

Dévastation. Régénération. Nous sommes de même nature ; des feux.

L’envers du feu, Anne Dufourmantelle

#citation