TeDomum Write

Reader

Read the latest posts from TeDomum Write.

from Shinra

Envie de jouer pour se changer les idées… mais pas trop envie d'acheter du neuf.

Hello les gens,

Ce post est en fait le résultat d'une petite tranche de vie vidéoludique orientée “rétro” ^^

En fait, il m'arrive de temps à autre, comme une réminiscence, de vouloir simplement jouer avec les jeux vidéos que je n'ai pas eu étant plus jeune, bah oui, le gameboy (oui je dis le xp) a été pour mes parents, la seule console qu'ils m'ont offerte et c'était en 89 ou 90 pour les fêtes de fin d'année,un beau cadeau, reçu à la Saint-Nicolas si je ne m'abuse, et ça a été un compagnon de jeu portable du tonnerre, surtout avec super mario . Bon un peu jaloux que le petit frère de 5 ans plus jeune que moi l'ait eu en même temps mais c'était comme ça, gné.

Si cette console était arrivée à la maison, les jeux n'ont pas été très nombreux à y rentrer (dans mes souvenirs), pour quelle raison exacte? Aucune idée, probablement le prix et/ou la disponibilité. Par contre de temps à autre on en avait un d'occasion qui arrivait.

Tout ça pour dire quoi… ? Et bien qu'en fait je suis un grand fan des consoles portables, surtout celles de chez nintendo, encore maintenant. Et de temps à autre je ressorts une ancienne console pour me refaire l'un ou l'autre moment dans une bulle essentiellement 8 bits.

Et ces derniers temps, en plus des gameboys, c'est aussi la gamegear qui refonctionne et la wonderswan…et … des tas d'envies différentes.

Alors ok, c'est cool, j'aime… mais ces bêbêtes ont entre 20 et 30 ans ^^ et elles consomment à mort et les écrans laissent souvent à désirer, les jeux atteignent parfois des sommes de fou pour un bout de plastique et une pcb.

Bah pas grave va, il y a la solution des consoles portables qui peuvent les émuler toutes ces anciennes, mouais ça serait le bon plan en fait. Chic. Haaa, mais non pas trop, c'est que… ça coûte ces trucs là (et la situation n'est pas vraiment à la dépense irréfléchie à faire ><) , autant qu'une ancienne, mais des avantages en plus: on joue à pas mal d'entre-elles sur une seule machine, censée être moins énergivore, l'écran est au poil, si si , je dis que c'est du bon, allez pas grave, cède, pas grave, les chèques-cadeaux du dernier emploi salarié ont été convertis et leur valeur est dispo.

Et là, et bien, il y a une petite voie qui te rappelle tes choix de vie: tenter de moins consommer et si tu le fais, le faire de manière la moins impactante possible. Et une console neuve, et bien, ce n'est pas trop ça. Grmpf…

M*rde >< c'est que l'envie est bigrement là, surtout qu'avec le nouveau boulot, il va y avoir du temps à tuer parfois entre deux interventions à domicile. Et zut !

À 2 doigts d'acheter une anbernic rg351p neuve ou d'occasion, je prends le temps de zieuter sur le net et de glaner des infos et là, c'est une vidéo d'une personne assez critique sur cette console émulatrice, qui me donne une piste: pourquoi en fait ne pas me servir d'une de mes anciennes consoles… pour émuler les autres et la trimballer avec moi en fait ? Surtout que ce que je veux faire tourner comme roms… passe aisément apparemment sur … une playstation portable , les psp. Et ça, il y en a une là à côté des autres déjà ici.

Et bien voilà, mon dilemme est normalement résolu, il ne reste plus qu'à tenter l'aventure: crakage de la console, récupération des roms, et installation des émulateurs. Craquer une console plus très jeune en 2020, l'aventure.

yapuka

Et c'est là qu'il y a eu des surprises, et pas mauvaises ;)

psp avec émulateur

si vous le voulez vous pouvez me retrouver sur Mastodon ou Diaspora* . Au plaisir de vous y lire

#retrogaming

 
En savoir plus...

from Mémoire de Guerre par un soldat inconnu

11 Avril 2021 – Quelque part sur le front

Il y a plus d'un an, cette folle guerre a commencé en France et dans de nombreux pays en Europe. Et pourtant, nous avions vu auparavant les Chinois lancer le combat dans un grand désespoir et nous avons fermé les yeux et même rigolé de les voir réagir ainsi...

Aujourd'hui, plus d'un an après notre entrée en guerre qui a eu lieu le 17 Mars 2020, nous avons lancé l'opération Déconfinement 3 renommée Freiner sans stopper et nous ne pouvons pas dire que la situation est brillante, elle est même catastrophique... Notre Grand Leader Suprême qui aime tant tout décider sans l'aide de personne n'a visiblement pas la science infuse malgré certains commentaires relayés par les médias de propagande.

Nous aurions pourtant les moyens de nous battre si une véritable stratégie était établie et qu'on n'agissait pas au dernier moment mais on préfère laisser le Covid avoir toujours 3 coups d'avance sur nous...

Pour être tout à fait transparent, nous sommes totalement dépassés et nous ne comptons plus les morts, c'est à peine si on parle des 300 à 400 personnes qui tombent chaque jour. On devrait bien certainement en attendre parler d'ici peu quand les 100 000 morts seront atteints en France, soit un sixième des morts en Europe d'après la SPF.

Et il n'y a pas que les personnes qui se meurent... Les libertés suivent également le même chemin, ce qui ne présage rien de bon pour ce fameux monde d'après, surtout que la Milice Française gagne chaque jour plus de pouvoir et écrase les droits des citoyens sans peine. Pauvre France !

Je suis fatigué, épuisé et mes collègues aussi de continuer cette vie en voyant tout ça, sans parler que l'avenir qui se dessine ne laisse voir que du noir. J'ose espérer que la véritable flamme Française n'est pas morte et que le peuple va se réveiller prochainement et faire en sorte qu'on reprenne en main ce pays avant qu'il ne soit trop tard.

Nos espoirs seront-ils entendus ? Si oui, saurons-nous encore en vie pour le voir ?

Tant de questions me tiraillent et me maintiennent éveiller chaque soir. En attendant, je vais rejoindre mon lit de camp et tenter de dormir un peu pour oublier ce monde aberrant qui n'a plus aucun sens à yeux.

Bonne nuit camarades, continuez de rêver car il se pourrait que ça soit bientôt votre seul espoir.

Un soldat inconnu exténué.

 
En savoir plus...

from Carnets de Covid

Samedi soir, pas un chat dehors, la télé regorge de propagande crasse et autres programmes abrutissants. Nous entamons notre troisième pseudo-confinement, avec assez de liberté pour laisser circuler le virus et assez de restrictions pour saper le moral de tous.

Après un long réveil et une bonne chiasse, ma femme m'adresse à peine la parole et je m'interroge sur ses motivations: j'hésite entre l'engueulade avec mon frère au dîner clandestin d'hier soir, mon humeur particulièrement exécrable depuis des mois, ou son aliénation numériquo-professionnelle.

Aujourd'hui je n'ai parlé qu'à deux personnes hors de chez moi : le boucher, qui fait toujours la gueule, et une ex-psychologue déprimée, rencontrée par hasard. Son histoire m'a parue presque caricaturale : ascendants décimés, abandonnée par ses descendants, discours défaitiste et visage déconfit. Que du bonheur. On a marché ensemble, enfin, elle m'a suivi et j'ai tenté quelques tirades de réconfort, sans trop y croire moi-même. En bon connard antipathique, je n'ai ressenti aucune compassion, rien, juste une prise de conscience de mon propre déni émotionnel. Après avoir semé “la personne”, j'ai cru trouver un coin propice au lâcher prise, dans une belle petite clairière au bout d'un chemin. C'était sans compter la présence d'une caméra de surveillance, bien camouflée dans un arbre et qui eut vite fait de réveiller mon inconfort psychologique.

Quoi d'autre ?

  • Je suis logé à titre gracieux pour le moment mais ma “famille” est entrain de me concocter un loyer sur mesure. C'est ça, l'esprit de famille. Mon frère, qui vient de débarquer, n'y voit pas d'inconvénients, malgré ses arguments anticapitalistes de la veille, d'où notre accrochage verbal qui se soldera évidemment par un claquement de porte.
  • J'ai mendié mes quelques euros d'allocations pour pouvoir bouffer, avec blocages administratifs et chantages aux travaux forcés de rigueur.
  • Les expérimentations grandeur-nature vaccinations vont bon train, le passeport vaccinal se met tranquillement en place.
  • Travailler en visio est toujours aussi aliénant, stressant et déshumanisant. Cerise sur le gâteau : c'est du bénévolat.
  • Je suis sous antidépresseurs depuis des mois et pourtant je ne me suis jamais autant senti vide à l'intérieur. Les miracles de la médecine moderne.

Le printemps est là mais je ne le vois pas.

 
En savoir plus...

from Nasra's games

“C'est du chinois tout ça ?” :D

(excuses plates et coupables à la communauté chinoise qui pourrait très bien dire, “c'est du français tout ça ?” en parlant de charabia incompréhensible)

Goverlay

Goverlay est une interface graphique pour configurer plein de petits outils très utiles pour les jeux sur Linux.

Goverlay permet notamment de configurer MangoHud, vkBasalt et ReplaySorcery.

Je ne vous montre pas de capture avec ReplaySorcery, parce que je n'en ai pas l'utilité, je n'ai pas envie de compiler les paquets, et surtout il demande un GPU Nvidia pour fonctionner ce que je n'ai pas sous la main.

Avec le trio, MangoHud, vkBasalt, et Goverlay, vous avez une belle suite pour évaluer, et régler les performances des jeux sur Linux !

MangoHud

C'est le petit utilitaire qui vous permet, sur les jeux Vulkan notamment, d'afficher ça en jeu :

Mais vous pouvez aussi l'utiliser pour les jeux OpenGL, ça marche aussi. Et pour cela rien ne vaut un Goverlay pour tout configurer et tester. Vous pouvez afficher la température, les fréquences de vos CPU et GPU, les versions de pilotes utilisées... Bref plein d'infos pour débugguer un peu une installation pour optimiser vos jeux !

Ça s'installe comment ?

Dites merci à Martin Wimpress (de la team Ubuntu) d'avoir créé ce ppa pour toutes les distributions à base Debian (Ubuntu, PopOS, Mint...). Vous rajoutez cette source à votre système avec cette commande : sudo add-apt-repository ppa:flexiondotorg/mangohud Puis un petit : sudo apt update && sudo apt install goverlay mangohud vkbasalt Pour tout installer !

On me souffle à l'oreille que ces outils sont aussi disponibles dans les dépôts de vos distributions Arch préférées (Manjaro, Garuda...)...

Bonus !! Mesurer les perfs de son PC

MangoHud vous permet d'enregistrer vos FPS en jeu !

Vous devez pour ce faire spécifier un chemin cible pour stocker les fichiers logs. Quand vous activez le log (en utilisant Shift_Gauche + F2), un fichier est créé avec le nom du jeu, une date et le temps de la capture dans votre dossier fraîchement créé.

Tous les fichiers peuvent être uploadés sur le site Flightlessmango pour créer des graphiques automatiquement ! Vous pouvez les partager, il suffit de renseigner le lien vers la page de votre création !

Vous pouvez aussi uploader de multiples fichiers pour créer un seul graphique avec plusieurs lignes dans le graphique, veillez à bien les nommer au préalable. C'est le nom du fichier qui est repris dans la légende du graphique.

Voici la démarche à suivre !

Bon jeu !!

#linuxgaming #goverlay #mangohud

 
En savoir plus...

from mon-fablab-fr

Image

Ce matin, comme tous les matins depuis maintenant plus de 5 ou 6 ans, je lance mes imprimantes 3D pour fabriquer les pièces des kits, je lance les découpeuses numériques pour découper les pièces des kits également. Et au hasard d'une pensée spontanée, une sorte de flash, de prise de conscience confirmée de l'intérêt de la découpe numérique par fraisage (communément appelée CNC).

Complémentarité entre l'impression 3D et la découpe numérique 2D

En pratique, il existe une très bonne complémentarité entre l'impression 3D et la découpe numérique par fraisage :

  • l'impression 3D offre la facilité d'imprimer des pièces 3D de formes plus ou moins complexes dans un temps raisonnable, en tout cas de façon directe à partir d'une conception 3D ou d'un fichier 3D,
  • la découpe par CNC offre la possibilité de découper rapidement de pièces 2D voire 2.5D (et potentiellement 3D, mais personnellement, je n'en fais pas un usage courant)

Les limites de l'impression 3D en pratique

Ceci étant, l'impression 3D a 2 ou 3 limites conséquentes qui apparaissent clairement au fil du temps :

  • la durée d'impression est longue comparativement à la dimension de la pièce obtenue. Il est très difficile d'imprimer une petite pièce en moins de 15 ou 30 minutes et les “grosses” pièces, de l'ordre de 10 ou 15 cm dans les 3 directions, s'imprimeront en plusieurs heures. Même en optimisant, on n'arrivera pas à descendre en dessous de plusieurs heures.

  • la limite corrélative est la dimension des pièces : plus la pièce est grande et plus la durée sera longue. Et même sur une machine adéquate, si tant est que l'on en dispose, une pièce de quelques dizaines de centimètres s'imprimera en de très nombreuses heures.

  • il faut avoir du filament, ce qui en temps normal peut paraître tout à fait normal et banal, mais l'année 2020 que nous avons vécu a rappelé cette dépendance et les approvisionnements ont été à certains moments tendus voire impossibles. Et les prix montent volontiers au fil du temps... On peut même être victime d'une rupture sur un diamètre ou une couleur que l'on a l'habitude d'utiliser, et c'est une réelle dépendance, un réel blocage potentiel et parfois réel. Dans tous les cas, c'est un coût obligatoire.

A contrario, les avantages de la découpe numérique

Et c'est au vu de ces 2 ou 3 limites que l'intérêt de la découpe numérique par CNC apparaît évident :

  • la durée de découpe d'une pièce est courte pouvant aller de quelques minutes pour une pièce de quelques centimètres, à dans tous les cas moins d'une heure, même pour des pièces de plusieurs dizaines de centimètres ou avec de nombreux perçages / évidements

  • la dimension maximale est volontiers de l'ordre de plusieurs dizaines de centimètres ou du mètre selon la machine dont on dispose. On peut envisager la découpe d'un skateboard par exemple ou de petits meubles.

  • n'importe quelle plaque de matière est utilisable et çà c'est un vrai plus pour au moins 2 raisons.

    • La première c'est la disponibilité du matériau : on peut vraiment faire avec ce que l'on a sous la main, même de la palette peut être utilisée, un reste de lattes de plancher, de lambris, une plaque de mélaminé d'un vieux meuble, du médium, mélaminé ou du pin en plaques du brico du coin, et bien sûr des plaques plastiques, ou de composites achetés exprès tels que le HPL.
    • La seconde raison, c'est que l'on bénéficie des propriétés mécaniques du matériau utilisé (globalement homogène) qui en général sont bien meilleures que le plastique imprimé en 3D. Les épaisseurs peuvent aller jusqu'à plusieurs centimètres selon la machine.

En pratique, la découpe numérique par fraisage devient la technique de premier recours

Au final, au fil du temps et de l'usage régulier (dans un contexte d'usage quotidien des 2 technologies depuis plusieurs années), la complémentarité entre la découpe numérique par CNC et l'impression 3D ne se démentent pas.

Mais clairement, l'impression 3D tend à devenir une technique “spécifique” au besoin de formes 3D de petite taille alors que la découpe numérique par fraisage tend clairement à devenir la technique de fabrication de premier recours, notamment sur de nouveaux développements, car les pièces sont obtenues rapidement, c'est solide, c'est étanche si le matériau l'est, on peut utiliser des matériaux de récup', les dimensions peuvent être conséquentes.

La limite par contre avec la découpe numérique sera le besoin de pièces 3D “vraies”, et l'impression 3D garde ici clairement sa place. Diverses techniques par contre peuvent venir suppléer à cette limite, notamment l'usinage 2D successif (ou 2.5D) ou encore la possibilité d'empiler des formes découpées en 2D pour obtenir des éléments 3D plus complexes. Et là aussi, c'est intéressant en terme de souplesse et de créativité.

Bref, la découpe numérique par CNC a clairement des atouts en pratique quotidienne de fabrication numérique qui la place en technique de premier recours et de satisfaction rapide.

 
En savoir plus...

from Tonton Mollo

Ah Xavier Bertrand !

À l'époque où il avait porté la loi pour interdire de fumer dans les lieux publics, les entreprises, je l'avais très nettement entendu dire dans l'une de ses allocutions télévisées que sa loi allait sauver 2500 vies par an en citant une étude de son ministère.

La loi en question : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000818309/

Encore fumeur, je pouvais cloper dans mon burlingue sans déranger quiconque. Ça me piquait comme tous les accros/dépendants de devoir arrêter et je voulais comprendre le bien fondé de son affirmation. Elle reposait en grande partie sur les “ravages” du tabagisme passif.

Le lendemain matin de sa déclaration j'ai téléphoné au ministère de la santé, dont il était ministre, pour m'enquérir de la source de cette fameuse étude.

Des agents, au demeurant très sympathiques, m'ont indiqué que l'étude qu'il avait citée n'était pas une production de leur ministère mais une étude européenne uniquement disponible en anglais. Soit !

Les équipes qui l'ont réalisé ont fait des analyses sur les décès hospitaliers dans la plupart des pays européens et tenté de les corréler avec les signes cliniques pour déterminer une ou plusieurs causes ou facteurs.

Bien entendu ils ont pointé le tabagisme dans des cas de décès diagnostiqués avec des cancers du poumon, de la gorge ou d'accidents cardio-vasculaires.

On frise déjà le quasi pifométrique.

Puis pour chaque pays, ils ont estimé le nombre de vies pouvant être sauvées en interdisant de fumer dans les différents contextes de vie.

Alors effectivement ils concluaient que si l'interdiction était prononcée dans tous les contextes, y compris au domicile, on pouvait escompter, pour la France, une baisse de 2450 décès dus au tabagisme passif par an.

Ils présentaient un joli tableau dont je ne me souviens que des colonnes 'Domicile' et 'Travail'.

La valeur pour la catégorie 'Travail' en France qu'ils estimaient par an était de : 24 !

 
Read more...

from Shinra

Devoir encore tout quitter et tout perdre ?

2500€. Voici la somme à laquelle semble belle-et-bien suspendre la situation actuelle.

« ben, laquelle !? »

La voici présentée de manière la plus succincte possible, mais il n’est cependant pas possible de faire l’impasse sur certains points… et les tracas administratifs d’un étranger en France vous sont mêmes épargnés, tellement il y en a raconter.

Juillet 2010, c’est départ de Belgique et arrivée en France, au Cantal pour être précis, avec dans les bagages un projet professionnel de culture de plantes aromatiques et médicinales en permaculture. La famille ; à savoir l’amoureuse, les 3 enfants ( à l’époque 9, 5 et 4 ans), moi et les chats et chiens; emménageons dans une toute petite maison de pays dans laquelle tout est à refaire. Le deal avec les proprios, c’est « travaux contre loyer ». Pas de soucis, et le projet commence, avec comme seuls revenus, le temps de se lancer, 3 mois de chômage.

Décembre 2010, c’est la cata, les « proprios » en fait ne sont pas véritablement en possession des lieux, qui appartiennent à leur oncle, hollandais comme eux, et ce dernier leur réclame le remboursement d’une somme prêtée. Sans possibilité de le faire, ils nous mettent la pression pour qu’on finisse TOUS les travaux en 3 mois pour le bas et en 6 mois pour tous le reste du bâtiment, toit compris,afin de louer le bien et rembourser l’oncle. Ceci n’ayant jamais été dans notre accord de base, vous imaginez dans quel état nous sommes en apprenant ça… et le tout à distance, en Belgique, où nous étions remontés pour nos premières fêtes loin de nos familles.

Janvier 2011, je redescends seul retrouver un logement. C’est chose faite dans le hameau d’à côté pour que les enfants puissent rester dans l’école où ils venaient juste d’arriver et faire connaissance.

Mai 2012, alors que la fin de l’année scolaire approche, nous commençons à nous dire que notre projet de vie ici est mort, impossible de trouver des terres pour nous accueillir quand on n’a pas le sou. Ça sera donc retour en Belgique en juillet. Sauf que non, hourrrraaaa, je décroche un travail dans le médico-social, en foyer d’accueil médicalisé avec des adultes cérébrolésés. C’est à 1h de route de là mais bon, suis trop content.

Novembre 2012 nous déménageons une nouvelle fois, car les collègues sachant la route que je prenais pour travailler, m’ont prévenu que le col du prat-de-bouc sera infranchissable avec la neige, et un détour par les routes ouvertes prendrait facilement 30 minutes de plus. C’est cool, on trouve une maison à 10 minutes du boulot, tout le monde peut se poser mais ça nous fait notre 3ème déménagement, on ne bougera plus avant d’avoir trouvé un lieu à nous, où vivre et se poser définitivement.

Novembre 2013 le lieu est trouvé, rebelotte, 4ème déménagement, pas très loin et cette fois… ça sera le DER-NIER. On a trouvé une vieille maison, toit hs, mais du terrain et de l’eau sur place, super pour tout le monde… y compris nos compagnons à 4 pattes.

Et tout se passe plutôt bien jusqu’en 2018-2019, où la vie prend une tournure compliquée. Oui, car si je me réalise au travail, ce n’est pas le cas pour l’amoureuse, c’est tendu entre nous, je la vois dépérir petit à petit … jusqu’à ce que nous décidions de ne plus vivre ensemble, il faut qu’elle bouge et elle a raison. Même si nous tenons énormément l’un à l’autre, il n’est plus possible de vivre ensemble. Les enfants ont grandit, ils comprennent et nous leur offrons le choix du lieux pour leur scolarité: ville ou campagne. De ce fait, un temps je suis avec le grand qui fini sa dernière année de lycée, et la grande qui est au collège. Ensuite le grand va à Clermont-Ferrand en tant que boursier pour y étudier l’Histoire et la grande termine son collège. En septembre qui suit, c’est fait, je suis seul en présence dans cette maison.

Les choses changent au travail, les projets de vie des résidents et l’accompagnement se transforment de plus en plus en « tarification à l’acte », en tant qu’humain sensible et syndiqué, je m’oppose à ma direction et tente de soutenir les collègues. Ça marche un temps, mais c’est épuisant.

2019 et bien, c’est le burn-out. À la croisée de tout, il y a la vie ici sur place, j’y suis bien même si c’est hyper sommaire, mais la famille ne s’y retrouve plus qu’aux grandes occasions, et même si c’est déjà ça, et bien… je craque, syndrome anxio-dépressif.

Penser à tout : au travail salarié nécessaire mais pas valorisant, aux défections des engagements pris par l’association pour laquelle je travaille, voir les amours loin, devoir entretenir les lieux seuls, s’occuper des animaux, gérer les relations parfois conflictuelles avec les voisins, se demander pourquoi d’autres y arrivent et pas moi… et bien c’est trop, ma tête n’en veut plus, mon corps non-plus. Ça tombe , c’est l’arrêt de travail pour maladie.

Septembre 2019 je remonte la pente, la psychologue libérale m’a été aidante, me pousse à me renseigner sur le fait d’être un « zèbre » (comme ma fille en fait et probablement les 3 enfants). Ça va doucement mieux, et le travail passe en temps partiel thérapeutique, ce qui me va à merveille, tout semble pouvoir être concilié et ça roule autant que ma fragilité le permet. Mais ça c’est pour l’humain.

Pour toute l’administration autour, c’est la galère, des retards de l’employeur pour expédier des documents, des loupés à la cpam, médecine du travail qui entend mais ne peut rien faire (ben oui c’est la médecine du travail, pas celle des travailleurs) et là, c’est catastrophique, les salaires arrivent quand ils arrivent, le complément de la cpam c’est pareil, aucune régularité au début, et c’est un peu compliqué, surtout quand même après 8 ans d’ancienneté vous gagnez 1300€ pour un temps plein (et oui, suis belge, mon diplôme n’est pas reconnu)

Début 2020 c’est la rechute côté boulot, pas moyen de passer définitivement en temps partiel ou de nuit, ce qui permettrait de dégager du temps de jour pour les travaux et l’autonomisation.Ça me tracasse, me ronge petit à petit. C’est donc vacillant. Mais le lieu est à mes yeux hyper reposant, et ça me maintient à flot malgré tout. Moi l’apatride volontaire, mes racines semblent belles et bien être ici.

Mars 2020 et bien vous vous en rappelez, privation de liberté pour cause de sars-cov2. Et ça sonne, tonne et résonne comme la fin du monde pour moi, ça ne m’aide pas du tout, la peur m’envahit et je priorise des achats nécessaires pour pérenniser certaines choses tant que c’est possible. Essentiellement des achats de matériel pour se déplacer, réparer, travailler sur le terrain. Ça peut sembler bizarre mais ça a été ma manière de réagir.

Résultat, j’ai eu 3900€ de retard en 10 mois durant ces périodes là

Novembre 2020, réception d’un commandement de payer valant saisie immobilière, et dans la foulée, j’ai repris une mensualité augmentée de 450€ (au lieu de 380€) et mon indemnité de fin de contrat m’a permis de verser 1700€ de plus. Mais tout continue.

Mars 2021, plus exactement aujourd’hui le 1er avril (et ce n’est pas un poisson, j’aurais préféré) j’apprends que la mensualité peut continuer mais… qu’il faut que j’offre une garantie supplémentaire entre 2000€ et 3000€ pour transiger devant le juge, et obtenir auprès du créancier un protocole d’accord. Donc 2500€ en 1 semaine. UNE-SEMAINE , comme si on ne pouvait pas me prévenir plus tôt bon sang. Là c'est la colère qui s'exprime.

Maintenant, suis sur le cul et dépité, comment faire? L'activité pro indépendante ne commencera qu'en mai (au mieux).

J'ai possiblement moyen de vendre des consoles et des véhicules en sachant que ceux-ci méritent quelques travaux et ne devraient pas réussir à couvrir grand chose. Mais c'est à tenter, de toute façon je ne peux pas tout garder.

Voilà toute l’histoire, suis plutôt à nu avec tout ça. Sachez que ceci est écrit avec beaucoup d’émotions, pas à chaud mais presque, il se peut qu’il y ait des trous ou des imprécisions… et que c’est la première fois que je dévoile ces choses ensembles au même endroit au vu et su de toute personne qui arriverait ici.

si vous le voulez vous pouvez me retrouver sur Mastodon ou Diaspora* . Au plaisir de vous y lire

prenez soin de vous. Vous êtes précieuses

 
En savoir plus...

from Argeveller

Une smartcity qui ne serait qu’une accumulation d’objets connectés, d’algorithmes, de lignes de codes informatiques alors que moins d’ 1% concentre pouvoir de décision et capital financier ; alors plus 95% de la population sait ni lire et ni écrire dans ces langages numériques et de programmation ; ce phénomène ne serait qu’un territoire de totalitarisme non citoyen exploitant jusqu’à l’épuisement des ressources naturelles puisées dans d’autres espaces moins puissant économiquement. (2016)

« Alors, voici une question pour vous, chère lectrice, cher lecteur, voulez-vous vraiment que vos gadgets et vos réseaux commencent à anticiper vos besoins et vos souhaits et à tout préempter pour vous ?

Voulez-vous arriver chez vous, dans votre maison à environnement contrôlé, avec un programme télévisé présélectionné en fonction de votre humeur, un dîner commandé pour être livré (par un drone intelligent) en fonction de votre nombre de calories quotidiennes et de votre état biologique, une liste de courses prête à être approuvée et une réservation au court de squash pour les quinze prochains jours que vous devrez approuver ?

Voulez-vous vraiment regarder des publicités personnalisées pendant que votre assistante sociale virtuelle répond automatiquement à tous ces courriels sans importance (sur la base d'une analyse des sept dernières années de votre activité de courrier) ?

Voulez-vous que la planification de vos week-ends de vacances soit automatisée, que votre emploi du temps soit réorganisé en fonction de votre rendez-vous chez le médecin et que votre service de voiture soit coordonné en même temps pour qu'il soit prêt lorsque vous sortez du cabinet médical ? C'est une bonne idée, n'est-ce pas ? » Is 'Dumb' the New 'Smart'? [Notes from the Editor] – IEEE Journals & Magazine. 2015

Un ville dans laquelle les clauses des différents contrats formels, même ceux tacites et ceux dont vous n'avez pas lu les CGU, seraient exécuter de manières automatisés par un algorithme.

C'est la smart City.

Par exemple, vous entrez dans un magasin qui vend, entre autres, de la nourriture et de l'alcool. Vous en prenez aussi un peu pour la personne qui mendie dehors dans le froid. Hors, l’arrêté préfectoral interdit la vente d'alcool après 18h, vous avez votre smartphone et avez payé avec votre CB. La mendicité est interdit en ville par la municipalité. Il est 18h24.

Automatiquement vous recevez une amende, la personne SDF est mise en GAV, le magasin reçoit un avertissement et menace de fermeture temporaire, la banque qui est aussi dans le groupe de votre compagnie d'assurance augmente vos cotisation d'assurance vie. Vous avez été filmé⋅e par la vidéosurveillance, désormais votre face et votre style de marche sont indexés dans une base de données de référence de police. L'ensemble de bailleur sociaux et des gestionnaire privé de location reçoive un point orange concernant votre dossier, ainsi que la CAF et l'assurance maladie. Votre employeur vous convoquera prochainement pour un entretien de compétence.

C'est ça la Smart City

La feuille d'arbre : pire ennemie de la smartcity résiliente durable écologique moderne métropole tech.

Elles tombent et poussent sans ordre administratif. Elles colorent le monde de mille nuances hors tout UI Design ; Elles bouchent les tout-à-l'égout, détournent l'écoulement des eaux prévues par l'hyper-ingénierie dans l'urbain. Elles rendent les territoires et trottoirs glissants ; les trajets impurs et insécures. Elles menacent la pelouse rase parfaite des green de ville, les conductrices et conducteurs des lourds véhicules smart-high-tech les redoutent.

Elles sont les feuilles autonomes qui luttent contre nos abscons contrats sur-implicites et sur-automatisés.

On fera des études, des brigades, des innovations, des technologies, des services agiles, des traitements, des plans d'urgence, des numéros verts contre elles.

Mais...

La feuille d'arbre vaincra !

All Feuilles Are Beatiful #Afab

Les feuilles des arbres sont les médiums sur lesquels écrire et partager des pensées critiques, sur lesquels pratiquer la chromatographie¹ pour relire un monde incarné.

« Le non fonctionnement est la condition de la pensée critique »

Éloge du non fonctionnement http://blog.sens-public.org/marcellovitalirosati/cequipourrait/fonctionnement.html je veux des outils qui surtout ne fonctionnent pas − Marcello Vitali-Rosati

Un billet avec éloge de l'anarchie et/comme contre GAFAMisation

« Je souhaite que rien ne marche, que rien ne fonctionne, que tout soit cassé, qu’il y ait plein de bugs. Je voudrais des designers capables de concevoir des outils compliqués, contre-intuitifs et mal fonctionnant »


[1]: Expérience de chromatographie de végétaux sur feuille papier https://notecc.frama.wiki/norae:biologicus:groupes_chromatographie_sur_feuille

 
En savoir plus...

from Argeveller

J'ai 4 points avec lesquels j'essaie d'envisager un carré, terrain d'étude, de même aire que mon cercle de tropes, avec seulement une règle et un compas.

1. Quel est le soin et le souci qu'un régime / une configuration sociale en responsabilité / un groupe a et entretien pour les libertés et les droits de ses minorités ? « La démocratie des interstices − Que reste-t-il de l'idéal démocratique » ? David Graeber. Dans Revue du MAUSS 2005/2 (no 26)

2. « Woke et déconstruit·e, critique d’une posture »

[Critique] Intersectionnalité, matérialité, héritage

« Comme on n’analyse plus les bases économiques, politiques, sociologiques, structurelles des dominations, mais qu’on ne les pense qu’en termes de « privilèges » [...] découle une moralisation de la politique & une culpabilisation des individu·e·s »

  • Et un regard sur des origines parallèles de la tentation du pure du coté du christianisme
  • Aussi un effet de « retour à une forme d’essentialisation des positions sociales »

3. « Droite Médiatique et fonctions du novlangue »

« Pourquoi est-ce que toutes les prises de parole dans les paniques morales ressemblent à un truc genre “La déconstruction woke des campus américains inspirée par Derrida contre l’humanisme universaliste des Lumières rationnelles des valeurs républicaines” ? »

4. « De « On ne naît pas femme » à « On n’est pas femme ». De Simone de Beauvoir à Monique Wittig »

« […] leurs travaux ont participé à la dénaturalisation et au questionnement du déterminisme biologique des catégories de genre, de sexe et de sexualité. Ils ont permis de questionner la supposée neutralité des sciences dans leur ensemble, reproductrices d’une pensée doxique androcentrée, jusque-là non soumise à l’épreuve des faits et de leur rationalité »

 
En savoir plus...

from dianesmart

 

Eudora Welty was a Pulitzer Prize winning novelist and short story writer whose stories centered around the America South.  Essays on Eudora Welty should include biographical information, information about her career, and literary criticism and analysis on some of her work, such as one of her best known short stories "A Worn Path", which was published in 1940.

When writing essays on Eudora Welty, students should acquire biographical information from reliable sources on Eudora Welty like write my paper service.  After summarizing her biography, essays on Eudora Welty should explain how Welty's life experiences related to her writing.  In 1931, Welty took a job as a publicity agent for the Works Progress Administration - a product of Roosevelt's New Deal.  As she met, interviewed, and photographed her fellow Mississippians, she began to collect the stories that she would soon become famous for writing.

As students think about writing an essay on Eudora Welty, they should consider reading essays on other authors from "custom writing" website like Samuel Beckett and Ernest Hemingway, as well as other papers on Eudora Welty, to get a feel for how other students describe the career of their topic author.  Welty's first story, "Death of a Traveling Salesman", was published in 1936.  She gained the immediate attention of other authors and literary critics and throughout her career she was very prolific and won several major writing awards.

Essays on Eudora Weltyshould include some analysis of her work.  For instance, the student could discuss some major themes of Welty's work and compare her to other Southern authors who often have "the importance of place" as major themes in their writing.  With solid research and a little forethought, students can produce a successful essay on Eudora Welty.

When students needed to write their own thoughts about communication , many of them strugling due a lack of writing skill, however they may decide to seek help and look for service which write to writing service, they will provide unique content in no time.

More information at:

Essay on Computer Viruses

Essays on Decolonization

Research paper about Edgar Degas

How to write an essay about existentialism

Ryanair Case Studies

 
Read more...

from Lien Rag

Shahidas, de Galandon et Volante

Suite à une réorganisation de la bibliothèque où je m'approvisionne, cette bande dessinée m'est venue sous les yeux, et comme je ne la connaissais pas, que le dessin était attirant (en fait, surtout les couleurs de la grande Scarlett Smulkowski) et que c'était quand même d'actualité, je me suis laissé tenter. Qui plus est, le bibliothécaire avait mis un “coup de cœur” sur cette série.

L'histoire policière n'est pas en soi inintéressante, l'intrigue est même plutôt bien menée. Mais les invraisemblances arrivent très tôt et concernent vite le cœur du récit, au point de ruiner toute crédibilité non seulement de l'histoire mais de toute la bande dessinée.

Le pêcheur pauvre avec son émetteur radio, pourquoi pas après tout; le tiers-monde révèle énormément de paradoxes de ce genre, c'est peut-être mon ignorance qui en a été étonnée.

Que les policiers parlent poliment à un pauvre pêcheur, pas sûr que ce soit très conforme à la réalité, mais bon on peut passer en se disant que c'est pour les besoins de la fluidité du récit et de la caractérisation du héros comme héros.

Mais qu'un suspect de terrorisme soit abasourdi de se faire tabasser dans un commissariat égyptien, là ça y est c'est l'éparpillement façon puzzle de la suspension d'incrédulité, on est dans “les experts : Los Angeles” délocalisé au Caire, plus du tout dans une BD traitant de la situation au proche-orient.

À la limite, qu'il aie passé 24 heures d'interrogatoire au commissariat sans avoir été encore torturé, c'est peut-être éventuellement possible : je ne connais pas spécifiquement l'Égypte, et globalement en Afrique du Nord ces questions ont connu des hauts et des bas, l'époque où “toute personne entrant dans un commissariat était systématiquement torturée” selon l'expression d'un ami est partiellement révolue. Au Maroc il y a même eu à la fin des années 90 des policiers qui ont été sanctionnés pour avoir torturé sans en avoir reçu l'ordre, comme quoi tout arrive (est-ce qu'il s'agissait de prétextes dans un règlement de comptes interne, je ne saurais le dire).

Mais on voit bien que le suspect en question, dont on aura confirmation par la suite qu'il est un militant endurci, est complètement surpris par le passage à tabac qu'il subit, et qu'il ne comprend pas ce qui lui arrive. Clairement, il n'a jamais vécu en Égypte et il est rentré dans un mouvement jihadiste en se trompant de porte à la sortie du cours d'aquaponey qu'il prenait chez les Bisounours...

Plus loin, on a Wafa, la fille voilée qui a un petit copain. Alors oui, que des filles voilées pour avoir la paix dans les transports en commun ou avec leur famille puissent avoir une vie sexuelle, cela existe; certaines ont même abandonné toute religiosité au-delà des apparences extérieures. Mais qu'elle laisse un garçon poser sa main sur elle en public, dans la rue ? Il est sûr qu'il parle du Caire et pas de Riverdale, Galandon ?

D'ailleurs j'ai dit que je ne connaissais pas spécifiquement l'Égypte, et si de ce que j'en sais la vieille ville notamment connaît une ségrégation socio-spatiale bien inférieure à celle qui existe en France, il y a effectivement des quartiers très riches, des quartiers très pauvres et beaucoup d'intermédiaires entre eux. Je peux donc me tromper, mais le quartier semi-populaire que montre l'auteur pour cadre de vie de son héros ne me paraît avoir ni les densités de population ni le fonctionnement social que l'on trouve dans le Caire vécu par ses habitants plutôt que fantasmé par des auteurs en mal d'exotisme (mais un exotisme qui ne soit pas trop différent de chez eux, quand même).

L'émission télé me paraît tout aussi surréaliste, bien que je doive avouer ne pas suivre la télé égyptienne. Al Jazeera a énormément modernisé le paysage télévisuel arabe, et un tel plateau contradictoire n'y serait pas impossible (même s'il me semble que leur présentatrices n'ont pas une tenue si occidentalisée). Par contre la BD montre clairement qu'il s'agit d'une chaîne nationale égyptienne (je n'ai pas reconnu le logo, j'avoue aussi), qui dans la réalité ne laisse pas une telle liberté de parole.

Un des personnages secondaire mentionne le “discours d'ayatollah” d'un autre : euh, Galandon sait que l'Égypte et l'Iran ne sont même pas sur le même continent, ne partagent ni la même langue ni la même culture ?

L'embrigadement des jeunes par les mouvements salafistes, cela existe; y compris celui des enfants, ce n'est pas si mal vu même si c'est extrêmement cliché tel que présenté dans l'album. Mais la fille qui n'était pas réellement rigoriste, dont le voile n'était qu'un camouflage, et qui devient kamikaze takfirie en deux jours ? Juste voilà elle avait un voile, alors le voile ça remplace la personnalité, et ça fait qu'une femme voilée est interchangeable avec une autre ?

Je vais m'arrêter avec ce dernier exemple trouvé dans le tome 2 : le hacker auquel s'adresse le héros lui explique qu'il s'est rangé des voitures et qu'il ne pirate plus, il se contente de gérer des sites pornographiques “mais c'est légal”. Les sites pornos sont légaux en Égypte ?!??!? Depuis que Le Caire a été transféré dans le quartier rouge d'Anvers je suppose ?

Que Bamboo ne fournisse pas un budget documentation permettant un voyage de repérage en Égypte, je veux bien le comprendre. Que l'auteur d'une BD parue en 2009 n'aie pas vu l'excellent “Le Caire Confidentiel” sorti en 2017 est également assez logique. Qu'il n'aie visiblement vu aucun film de l'abondant cinéma égyptien n'est pas forcément un crime, tellement le cinéma égyptien destiné aux spectateurs arabes est, comme Bollywood, d'une esthétique et de canons tellement différents qu'il en devient hermétique à l'occidental ordinaire.

Mais il ne pouvait pas lire Albert Cossery ou Naguib Mahfouz ? Ou pour une documentation plus récente, l'Immeuble Yacoubian ? Ou au moins trouver un égyptien en France à qui faire relire l'album pour vérifier qu'il ne racontait pas n'importe quoi ?

Galandon a en gros pris un épisode de Navarro, l'a mélangé avec un reportage de BFM TF1 sur les terres sauvages et inconnues des banlieues d'au-delà du périphérique, puis s'est contenté de mettre dessus l'étiquette “Le Caire” en se disant que le lecteur n'y verrait que du feu.

À la limite, il annonce le programme dès le titre, avec sa calligraphie pseudo-arabe d'un mot pourtant écrit en alphabet latin : la réalité du monde arabe ne sera jamais pour lui autre chose que l'enrobage de la seule réalité réellement réelle, l'occidentale.

Il ne s'agit pas d'interdire à un auteur de traiter d'un sujet qu'il ne connaît pas, encore moins lorsqu'il s'agit de fiction. Et sur un sujet d'actualité, vouloir s'intéresser à ce qu'on ne connaît pas est plutôt louable comme attitude.

Mais par contre qu'il ne se soucie pas le moins du monde de se renseigner un peu au moment de le traiter, qu'il estime ne pas avoir besoin d'en connaître grand-chose pour en faire le sujet principal de son œuvre puisqu'en tant que Blanc il en détient la vérité ultime qui est la seule dont il est besoin de parler (nous sommes les gentils, ils sont les méchants), c'est quand même révélateur de l'état où en est la société française par rapport à l'Autre et notamment par rapport à l'Autre ultime qu'est devenu l'islam.

 
Read more...

from Musings by @rg


Something I have done, and planned to post about

A simple change which I am really enjoying. For Windows 10 users, the default System font is the new 'Segoe UI' font and its variants, all included in the default Windows 10 install.

However, it IS possible to change it, to whichever font you feel would be more readable, or prettier, or that you prefer for any reason.

A quick search will reveal many pages written about this topic, and even videos for those who prefer that form of presentation.


Why change it?

Because, there are better alternatives. Microsoft itself developed at least two families of Fonts in the 1990's which were specifically designed and optimized for on-screen reading. They are outstanding for that. These fonts are:

Georgia - a Serif font, which I would recommend as a replacement for your default Browser font, instead of the plain Times New Roman usually configured by their developer.

Verdana - a Sans Serif font which is an improvement on the Arial font, and could also be adopted as a better one for Browser default. (Arial and Sans being usually the browser predefined picks).

Both Georgia and Verdana do an outstanding job, and are readable in smaller font sizes than the regular alternatives. They do look pleasing, and when first installing a new browser, changing its configuration for the default Fonts is always the very first thing I do.


Changing default Browser Fonts

This is VERY simple, and done via Browser settings. Here's a snapshot of mine, in Dark Themed Brave browser :


Other Browsers have the same controls

...although they might look a bit different. Here is the same settings area for Firefox in a Light theme configuration:

...and once there, change to these:


How about changing Windows 10 System wide font?

That can be done too, but there's no MS provided control. Never fear – it is still a simple task, and there are many pages in the Net describing this.

The change would need to be done via Registry editing. This is fine for more advanced users, but the Registry is a place we need to be careful with. So, a better way is simply to use a text file with the needed key changes, and apply those from the comfort of your file explorer window.

This is safe and fool-proof. A reboot after and the system will re-start with the changes applied and enabled.


What does it do?

The registry patch we are applying will redefine a couple of the keys inside it, pointing to your preferred font as the default for System UI use.

The patch file is simply a text file, readable :

This is the same text as shown in the many webpages describing how to make this change. The screenshot is from this Windows Central page .


What font to use?

I would recommend the 'Verdana' font. And better yet, the Verdana Pro font you can get from Microsoft Store, a newer and improved variation. FREE for Windows users.

Windows 10 Default is 'Segoe UI' – a Sans Serif font, like Arial, or Helvetica. We should use a Sans family to keep it more or less standard.

If you never installed any enhanced Fonts, you will have Verdana already – and could use the “VERDANA” word instead of the “NEW-FONT-NAME” mock text above.


Creating the Registry patch in your own machine?

  • Easy, copy the text by highlighting it, right click, Copy.
  • Open a text editor, even Notepad will do.
  • Select Edit, Paste. The copied text will be applied in the editor window.
  • Now edit the Mock text with your desired Font name, eg “VERDANA” .

Or, if you are using another one, use its name.

If there are spaces in the name, include them also, eg : “VERDANA PRO” (which is my own choice, and the best replacement for Segoe UI imo – Verdana Pro font you can get FREE from Microsoft Store )

Here's my own screenshot :

Save the file, and name it Font-Change.reg or similar.

The filename extension is important – it should be .REG so we can easily apply the patch from Windows explorer, as .REG is recognized as a Windows Registry patch file.


Pre-made patch files?

Sure, it's simpler for you, why not. The same text you see in the screenshot above is saved and shared on my Neocities.org 'shared-files' folder.

  • You can easily click on the links, which will open them.
  • Then right-click, and select Save As.
  • edit the 'save as' filename — I was forced to add '.txt' at the end to host the files here.
  • just backspace a few times, so you shorten the filename to the proper '.reg' extension.
  • Click on save and you have it, ready for use.

Windows System Font patch for Verdana

And if you already installed the Verdana PRO variant, a better choice, you can use it with this patch :

Windows System Font patch for Verdana PRO


Applying the Saved file?

Easy as pie. Open a Windows Explorer, aka File Explorer, and go to the place you saved the .reg file.

Right click on it, select 'Merge'. Confirm, and it will be applied.

Done, all you need now is a restart of Windows and this will be in place.

Enjoy – I can really notice the change, it's so much smoother and easier to read in Slowly Web Client for example.


See also...

My detailed Blog post about the benefits and greatness of Verdana, Georgia, and their PRO newer variations, in comparison to the usual fonts.

Any questions or comments, feel free to see my contact details below.

Enjoy this simple change – the benefits are VERY sensible. Slowly Web Client is a place I spend a lot of time, and it's been a joy.


@rgx@write.tedomum.net

This page created entirely in MarkDown language. Thank you for reading, feel free to comment about this post – reach me at my Writer's Lounge.

R.G. @rgx@muensterland.social Top ▲

 
Read more...

from mon-fablab-fr

Image

En ce début 2021, les entreprises sont sensées progressivement annoncer l'indice de réparabilité de leurs produits. En ce qui nous concerne, nous proposons et fabriquons nos machines depuis 2015 en vue d'une durée d'utilisation la plus longue possible ! Et au-delà des mots et de la comm', çà fait déjà plus de 5 ans que çà dure... et certaines de nos machines arrivent même en “territoire inconnu”, avec plus de 9 ans d'activité. Et si vous passiez vous aussi à l'obsolescence déprogrammée !

Les imprimantes 3D “Reprap” créées en 2005 par Adrian Bowyer, enseignant de l'universite de Bath est un concept d'imprimantes 3D libres et ouvertes, reproductibles, fabricables soi-même.

Inspirés de l'esprit “Reprap”, et séduit par cette idée “d'avoir la main” techniquement de A à Z sur sa machine numérique, après avoir monté nos premières imprimantes “RepRap” (des Prusa i3), nous avons lancé en 2015 notre propre gamme de fraiseuses à commande numérique en kit, dont le produit phare est l'OMM PRO (pour Open Maker Machine PRO), une fraiseuse opensource, livrée en kit, entièrement montable par soi-même, opensource de “A à Z”.

Au départ, il faut l'avouer, nous étions surtout séduit par l'idée des valeurs associées à l'esprit “Reprap” : pour dire les choses simplement, on retrouvait pour le matériel les valeurs du logiciel libre, couplé à la possibilité de maîtriser techniquement sa machine, de pouvoir l'adapter au besoin, la modifier, et même la refabriquer à l'aide de la machine elle-même.

Cinq ans et plusieurs centaines de machines vendues en France, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, dans les DOM-TOM et même en Afrique de l'Ouest ou encore Madagascar, nous constatons que nos machines sont robustes, réparables, fiables dans la durée.

Pour donner un ordre d'idée, nous avons en ce qui nous concerne un parc de 4 machines OMM PRO que nous utilisons quotidiennement et qui usinent comme au premier jour pour ainsi dire. Et nous les utilisons tous les jours. Et les plus anciennes ont donc bientôt 5 ans : autant dire que la machine aura une durée d'utilisation de 10 ans sans problème pour un usage occasionnel.

Dans la même veine, avec nos imprimantes 3D “RepRap”, des Prusa i3 revisitées en profilés aluminium, nous entrons en zone expérimentale ! Notre plus ancienne imprimante 3D opérationnelle de ce type va avoir 9 ans d'activité... et elle tourne et imprime toujours !

Et pour toutes nos machines, il est facile de les réparer : les pièces sont standard dans le monde du DIY numérique et nous faisons en sorte de pouvoir les proposer dans la durée.

Résultat ? Nous n'avons pas attendu 2021 pour concevoir des machines réparables à quasiment 100%, au pire en changeant une pièce détachée cassée et nous pouvons clairement affirmer que nous faisons de l'obsolescence déprogrammée depuis maintenant plus de 5 ans !

La suite ? Asseoir les principes de la durabilité d'une machine réparable et ouverte et élargir le champ d'application de ces principes à d'autres type de machines.

Vous en êtes ? Bienvenue au club, bienvenue dans la grande famille www.mon-fablab.fr !

 
En savoir plus...

from Musings by @rg


In the lovely Pinafore client.

As a laptop user primarily, it's been an uphill battle getting good clients for #fediverse which recognize and respect the fact we have lots of pixels.

Responsive Design is great – I have started learning and practising it, understand the logic. Good stuff.

But, honestly – the internet has too much to offer for real work to be performed in a mobile device. Content creation, we need better software that allows us to use what's in our chosen platform.


Case in point, Wide Screen Displays.

Which I have made various attempts at getting improvements for. The default Mastodon web client is not very friendly to wide screens. Yes, there's the TweetDeck like AWI, and I have written and spoken to Eugen with some requests.

Here's the Mastodon web client, with the Advanced Web Interface (AWI) enabled. It defaults to those dreadful, skinny, non-resizeable columns. TweetDeck inspired, as Eugen was a Twitter user for many years and freely admits the AWI provenance. 😉


A proposal, presented.

Eugen and I chatted in a topic I started at his own instance. He couldn't understand my wish of having TWO wide panels in the AWI setting, yet those two using the full width of my screen.

Not much success there. 🙄😕


Then, a solution was found. Until, it broke.

Independently, I found a great way to use wide screens with the Collapsed Mastodon Firefox add-on. Worked wonderfully, and was so productive for me that I left aside #Pinafore, my client of choice – other than the small question of it using a single column content panel.

Here's what it looked like :

Shown above – Todon.nl's local timeline, via Mastodon web client. Browsed via Waterfox (Firefox family variant) with Collapsed Mastodon Firefox addon enabled. Two Wide panels chosen, other layouts possible, as desired. This is very unique and the most efficient workspace for Fediverse I ever had.


Writer's delight

That layout is perfect for someone reading and writing long form content, which is my case. It was possible, with Collapsed Mastodon, but changes in mastodon code starting at v.3.1.4 broke the add-on. What it did was no longer possible, so game over there.


Since AWI was no more...

...I now had no reason not to use the superior, fast, elegant Pinafore. Other than the OMG, so much screen area not being used, it's the very best client I know for the Fediverse instances. Mastodon and Pleroma are both supported.

There's the small question of maybe using a little MORE of my screen, though.

(centered on the screen. On my 1600 pixels wide display, that is using 600 pixels, about 40% of my screen's width. Only. Arghhhhh)

@nolan@toot.cafe is a talented programmer, and gracious in listening to the Pinafore users. He accommodated many requests to make Pinafore the best client for people using Screen Readers, for example.


Widen up the content panel?

Now, I am tinkering and trying things out. Posted some screenshots yesterday here, with a comparison – the current layout, and a tweaked, wider content panel, showing 800 pixels screen width.

Wowa! Much more information now. 50% of my screen in use!

This 800 pixels content panel was done by a on the fly css edit, manual. (I scrolled around in the css code until found the right property to change. Worked!!)

Sadly, hitting a Refresh wiped out my handy work. Oh, my.

Is it too wide? Maybe, it's a question of taste; it makes sense to me.


Twitter supports wide screens better

For comparison's purpose, I did some testing, and on the Twitter web client I was able to get this :

Screenshot above shows what their client can do, off the box, just by manipulating the provided controls. Screen scaling to 125%, and the font size reduced to the smaller setting. Snapshot taken in the Bravo browser.

Result? The central Content panel is shown here – at 750 pixels width.

Twitter does use the right side area for various boxes, like the Trending and Who to Follow shown. So it's not unreasonable that it has the width shown.

(Detail – my scaling up the whole screen in the browser was intended to collapse the labels for the icons in the left panel; which are superfluous for regular users, who know what they do)


Pinafore Responsive Layouts

Shows 3 classes of devices, see screenshot above.

  • Mobile ( 320x480p) portrait/landscape
  • Small Tablet (600x800p) 2 modes also
  • Tablet (768x1024p) standard iPad res, 2 modes also

If we could get a couple of added new classes it would be wonderful. Could we, please ??


Desired new modes :

  • Laptop with MDPI screen at 1280 x 800 p.
  • Laptop with HiDPI screen at 1440 x 900 p.

With these two added, I would be able to see Pinafore in all its elegance and using my screen more efficiently.

I have spoken extensively with @lanodan@queer.hacktivis.me about getting this kind of support in place for #pleroma #mastoFE. He understands, and is working on it; being the only person maintaining that branch of Pleroma's FE project isn't easy, kudos to him.

Now, maybe Nolan could accept this request ? It would be wonderful.


Maximum Characters per line?

As Lanodan pointed out on a reply to the original Toot which is now this post, there are criteria for how many characters to display, per line.

We got to consider that too.

There is a time tested optimum width for text readability. The Write.freely blogs css code shows 50 em setting, for example.

I have been customizing my own blog, will try at up to 80 em like you suggested. That applies to a new wider Pinafore class of devices too — appreciate the insight!


Famous Last Words

Thank you all for the work you do in benefit of the many fediverse users.

#FediReporter on the crusade for better wide screen devices support.

(Uphill battle, but we shall persevere) #mastodev #UI #UX

Banner Photo by Alejandro Escamilla on Unsplash – Thank you!


@rgx@write.tedomum.net

This page created entirely in MarkDown language. Thank you for reading, feel free to comment about this post – reach me at my Writer's Lounge.

R.G. @rgx@muensterland.social Top ▲

 
Read more...

from Musings by @rg


Need a better one?

An update I will share with friends, I have been looking for an alternative to my previous favourite browser. Waterfox, which I have used for years now, is itself an alternative to Firefox, developed based on it, and improved.

But – it has been laggy and acting up on the most recent releases. See the many new topics and people complaining about problems, in the Reddit Waterfox sub-forum. Time to look around for a better tool.

I tried a couple of alternatives, and here there's a summary of info and impressions.


GNU IceCat

IceCat is a fork of Firefox, developed by the GNU Foundation, and removes some of the tracking and things Mozilla includes in the regular Firefox releases.

Getting a recent version for Windows machines is not the easiest thing – searching for a source, I came across it as one of the many packages supported by Chocolatey, a package manager service for Windows architecture that is similar to the ones running in the various Linux distributions.

Another alternative is using the unofficial Win64 builds, offered in this GitHub site: GitHub – muslayev/icecat-win64.


Debian IceWeasel

IceWeasel is also fork of Firefox, developed by the Debian Foundation, and removes some of the tracking and things Mozilla includes in the regular Firefox releases.

Although officially deprecated as obsolete in 2016, there are teams working on it and posting newer versions. I found a Windows 64 bit version and installed it, labelled version 83.

Sadly it does not include the nice screenshots built in feature that Waterfox Current and the latest Quantum family FF releases have.


Searching for good suggestions?

I was, and found some good pointers in a couple of pages. Like this one.

A better page, with a shorter list – The 5 Lightest Web Browsers – November 2020


Some alternatives mentioned, in various sites

I did read a few pages, and downloaded various browser packages for testing, including :

My downloads so far (IceCat is not included in this list)

From the articles I read, Comodo could be a good one, but its Comodo IceDragon Browser | Secured Internet Browser by Comodo is based on Firefox ESR 68, and a bit behind the current versions. Not ideal for me, as I need the screen capture feature frequently, it's so handy.

So far, I like Gnu IceCat, although it required some tinkering (importing bookmarks took an export/import manual operation).


And Bravo is surprising good!

And I am writing this in Bravo, which surprises me with a light working variant of the famously demanding Chromium project variants (most well known and used of which, also the worst, is Google Chrome browser.

I am happy with it, and tuning the settings you CAN keep the memory usage in check – important to anyone running many tabs and multiple programmes at the same time. Chrome is famous for hogging all your RAM – “Why Chrome Uses So Much Freaking RAM” for itself, I have not used it for maybe 8 years now.


Bravo, well behaved though

Here's a snapshot of my current Task Bar – and Brave is showing remarkably well — with the heavy Reddit site loaded and working, as I am writing this post.


Conclusion ?

I am liking Bravo and thinking of switching it to my Default daily driver, as it seems quite fast, light and modern. Nice work, thanks Bravo!

Will update this post with more impressions and any other alternatives I find.


Famous Last Words

Banner Photo by Richy Great on Unsplash – Thank you!


@rgx@write.tedomum.net

This page created entirely in MarkDown language. Thank you for reading, feel free to comment about this post – reach me at my Writer's Lounge.

R.G. @rgx@muensterland.social Top ▲

 
Read more...